Véritable histoire de la terre-5

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

Il est fortement conseillé pour une meilleure compréhension de lire les articles « Notre véritable histoire » par ordre chronologique, cad commencer par le n°1.

LA REBELLION DU JARDIN D'EDEN

Par Yazhi Swaruu Tasherit

Introduction

Connaissez-vous les ruines de Mohenjo-Daro ? Cette cité antique a été découverte en 1902 par l’archéologue britannique John Marshall au Pakistan. On y a découvert des milliers de cadavres enterrés, victimes d’une mort subite. Des radiations dépassant 50 fois ce qui était autorisé et plusieurs pierres cristallisées ont été détectées dans les ruines.

Le chercheur indien David Davenport a confirmé que les tests effectués sur les cadavres présentaient des symptômes d’empoisonnement par les radiations, à une dose 50 fois supérieure à celle tolérée par le corps humain. Les cadavres ont été retrouvés éparpillés dans la ville avec des poses étranges comme celle de trois membres d’une même famille qui apparaissaient face contre terre en se tenant la main ou celle de deux individus s’embrassant au milieu de la rue.

La forme et les poses dans lesquelles les squelettes ont été retrouvés indiqueraient que la mort leur est tombée dessus, apparemment en pleine fuite du lieu. Selon les experts, tout indique que la ville a été l’épicentre d’une grande explosion, où presque toutes les structures de la ville ont été rasées, les roches fondues et le sol cristallisé.

On a également trouvé une sorte de pierre noire cristallisée qui, après analyse, s’est avérée être ni plus ni moins que des vases d’argile brûlés à ce qui serait une température de plus de 1600 degrés Celsius, qui n’aurait pu être générée qu’avec un niveau radioactif élevé.

Et ce n’est pas la seule ville radioactive en ruine au Pakistan, dans le nord de ce pays a été découverte la ville de Harappa qui présente exactement les mêmes caractéristiques radioactive.

En Inde, nous trouvons également des preuves similaires. Dans la zone située entre les monts Rajmahal et le Gange, on trouve plusieurs zones présentant d’importantes couches de cendres et une présence de radiations supérieure à la moyenne habituelle. À l’ouest de la ville de Jodhpur, une zone d’environ cinq kilomètres carrés couverte de cendres radioactives a également été découverte et, selon les habitants, elle est à l’origine d’un grand nombre de cancers et de malformations congénitales détectés dans ses environs.

Si la première bombe nucléaire a été créée sur notre planète par Robert Oppenheimer en 1945… Comment se peut-il que des villes datant de plus de 5000 ans selon notre science, puissent montrer des signes d’une attaque nucléaire totale ?

Mais nous trouvons encore plus de preuves de ce type dans différentes parties de la planète.
Une immense étendue de sable a également été découverte dans le désert africain, qui a été cristallisée dans une couleur verte surprenante. Les chercheurs ont déterminé que cela pouvait être obtenu grâce à des niveaux de température extrêmement élevés et mortels. 50 ans après cette découverte, la première bombe nucléaire a explosé au Nouveau-Mexique, créant la même cristallisation verte que celle trouvée 50 ans plus tôt sur le continent africain.

Et nous ne trouvons pas seulement des preuves radioactives dans le monde entier, mais aussi dans les textes anciens. La grande épopée de l’Inde ancienne, le

 

 

Mahabharata, raconte dans des passages concrets un chaos et une destruction qui semblent décrire, avec une grande précision et des détails, les effets et les séquelles d’une guerre nucléaire.

 

Des explosions massives aussi brillantes que des milliers de soleils sont représentées avec des corps brûlés jusqu’à la mort, au point d’être méconnaissable. Il explique en outre que ceux qui ont survécu à la tragédie ont perdu leurs cheveux et leurs ongles, tandis que les réserves de nourriture ont été contaminées.

Mais il relate aussi dans toutes sortes de détails l’existence de vaisseaux volants et de fusées ou de missiles capables d’atteindre de longues distances. Des armes puissantes et destructrices, selon les textes anciens, utilisées par les dieux lors des batailles.
Tout cela coïncide avec ce que nous connaissons aujourd’hui comme les effets produits par l’empoisonnement par les radiations et la contamination radioactive qui résulte d’une explosion atomique.Le Mahabharata peut-il vraiment décrire ce qu’était une guerre nucléaire dans le passé ?

Dans cet article  Yázhi nous explique comment la race adamique a été libérée du jardin d’Eden, mais aussi les conséquences que cela entraîne par la suite.

 

CONVERSATION AVEC YÁZHI SWARÚU TASHERIT

 

Comment a commencé cette première bataille antique ? Celle qui a causé la sortie du jardin d’Eden.

Yázhi Swarúu : Il est né de l’aide que les « Eve » (Lémurie) ont décidé d’apporter à l’humanité.

La nouvelle race adamique.

Quand les Eves sont entrés dans les zones où ils étaient retenus en Turquie. Et ils les ont libérés, provoquant ainsi une bataille ou un départ massif de là-bas, et ils ont fui vers l’Asie et l’Europe principalement, mais avec le temps, ils se sont dilués dans les villes du monde entier, cohabitant avec l’Atlantide, qui en soi était très en colère.

Cela a également provoqué les fameuses guerres de Tiamat, je ne dirais pas directement, mais cela fait partie du contexte social chaotique du moment qui a favorisé cette issue, avec le déluge qui s’en est suivi, dû à la destruction de la planète Eau : Tiamat.


Ici, de nombreuses personnes « érudites » disent que les dieux dominants ont provoqué le déluge pour « réinitialiser » l’humanité. Mais ils disent qu’ils l’ont provoqué, comme s’il s’agissait d’un acte magique.

C’est une position ou une idée traditionnelle des dieux, que ce qu’ils pensent et dictent arrive. Mais la réalité est complexe, avec des raisons, des actions-réactions, des conséquences. Et une grande partie de tout cela échappe à la compréhension humaine, bien que sous un autre angle, ce soit normal et documenté, comme étant ce qui s’est passé.

Question : Donc, les Eves étaient aussi des esclaves de l’Atlantide, dans l’Eden, qui ont reçu l’information / la connaissance par les Taygètes. Qui ont ensuite aussi libéré les Adams. C’est bien ça ?

Yázhi Swarúu : Oui. Seuls les Eves (qui comprennent les hommes et les femmes, comme les Adams) se sont rebellés et ont échappé à l’Atlantide (lieu de contention : Eden) parce que les contrôleurs ne pouvaient pas supprimer leur intellect, leurs souvenirs, et tout cela. Ils savaient qu’ils étaient Libres.


Les Eves ont donc été réceptifs à l’arrivée de Taygeta (Raison de la base en Lémurie) qui a continué à leur donner du pouvoir au point qu’ils ont fait leur « mission de sauvetage » pour libérer le reste de leur parents, les Adams, qui étaient endormis et qui subissaient plus répression. Je précise à nouveau que les Eves, en tant que race, avaient logiquement des hommes et des femmes…

Il faut dire quelque chose d’intéressant ici, les Eves en tant que société lémurienne étaient matriarcales holographiques. Et il est apparu très clairement dans les archives de Taygeta que ce sont les femmes qui étaient les plus réceptives à ce genre d’information et de soutien de la part d’une autre race stellaire basée sur Lyrian, Taygeta.

Mais bien que 90% de tout cela soit Taygeta, il y avait aussi une coopération et des bases de Solatiens et d’Engans.

Question: Lorsque vous dites que cette première bataille s’est développée grâce à l’aide des Eves libérant la race adamique, comment cela s’est-il développé exactement ? Quelles ont été les étapes ? Comment ont-ils réussi à s’infiltrer ?

Yázhi Swarúu : A propos de comment, ce que je comprends, c’est qu’ils se sont faufilés dans des zones gardées, ou des frontières mal gardées considérées comme des fermes humaines, la région de Cappadoce en Turquie, entre autres endroits.


Dans le cas de l’Atlantide, les bases ou installations actuelles dans la région des Bermudes : ils se sont déplacés sous forme de guérilla, ou comme des ninjas, en ouvrant des laboratoires et en laissant sortir les gens.

Dans la région de Cappadoce, il s’agissait d’une infiltration plus stratégique, où les Eves sont entrés et ont noué des liens et des accords de coopération, ainsi que des voies d’évacuation pour eux, ceci après leur avoir expliqué la situation dans laquelle ils vivaient. Je joins ce dernier document, car il implique que les Adams ont entendu ce que les Eves avaient à dire.

Comme il a été expliqué plus haut, les Èves avec leur connaissance (Serpents-ADN- femmes) sont entrées dans le jardin d’Eden afin de convaincre les Adams en leur expliquant qu’ils étaient tous deux nus, ce qui symbolisait qu’ils n’avaient pas de quoi se défendre,et, être nu etait une métaphore de manque de connaissance.

Question : Donc ils ont coexisté pendant un moment après s’être échappés ?

Yázhi Swarúu : Oui, en eux-mêmes, les Eves et les Adams ont été mélangés pour créer une race, la race moderne. Du point de vue de l’histoire reconnue, ce serait l’Homo Sapiens qui etait une population indigène déjà sur Terre, une espèce proto-Lyrienne. les Neandertals habitaient l’Europe, surtout l’Est, l’Asie et l’Afrique.  L’endroit le plus habité par les Néandertaliens se trouvait dans la région de Bucegi en Roumanie, près de la Turquie, et le mouvement de l’Homo Sapiens s’y est directement dirigé.

Les Néandertaliens n’étaient pas sans cervelle et primitifs comme on les dépeint. Il s’agissait plutôt d’êtres mentalement avancés, très liés au spirituel et à la nature. Une société préindustrielle, certes, mais émotionnellement connectée à la Terre, et en paix avec elle meme et les autres tribus néandertaliennes, puisqu’ils avaient une capacité d’empathie évidente, bien supérieure à celle des humains.

Question: Et après avoir fui, ont-ils aussi coexisté avec les autres races de l’Atlantide ?
que s’est-il passé pendant cette période ?

Yázhi Swarúu : Non, je comprends clairement qu’ils n’ont pas coexisté, mais se sont cachés et isolés de tout ce qui avait trait à l’Atlantide. Ils se sont dispersés dans la majeure partie du monde, sous forme de nomades, traversant de grandes zones boisées et de grandes plaines, aujourd’hui sous les eaux des océans et des mers.

Dans le même temps, tandis que beaucoup se dispersaient et formaient leurs tribus, colonies ou petits centres de population, y compris de petites civilisations, une grande lutte entre les Lémuriens les plus avancés contre l’Atlantide se poursuivait.

Ce qui a été largement déclenché par les récentes et moins récentes opérations de sauvetage où ils ont libéré leurs esclaves.

Gardez à l’esprit que ces événements se sont deroulés sur plusieurs siecles,  pour gagner de l’énergie, ou pour atteindre l’espace, puisqu’il y avait des races interstellaires soutenant les deux camps. La plupart des Reptiliens et leurs alliés soutenant Atlantis et la plupart des Lyriens soutenant Lemurie.

Cela a abouti à une guerre hautement technologique dans toute cette zone du système solaire, ce qui explique les traces de radiation et les zones détruites sur Terre, qui, même aujourd’hui, sont liées à comme seule explication, des explosions nucléaires.

Il existe aujourd’hui en Inde des zones claires qui sont encore irradiées par des bombes datant de milliers d’années, il y a encore des traces d’explosions. Des preuves d’anciennes explosions nucléaires. Elles ne sont pas faciles à cacher.

Ce n’est pas daté 600 avant J.-C., mais plutôt de 12 500 avant J.-C.
Cela est également lié aux anciennes histoires de la Bible dans l’Ancien Testament sur Sodome et Gomorrhe, où si l’on regardait en arrière, on devenait des statues de sel. Et voilà, d’autres preuves des explosions nucléaires.

Je n’ai pas de corroboration complète sur la véracité de cette image.

Question: Comment se sont déroulées ces batailles nucléaires ? Quelle technologie a été utilisée ?

Yázhi Swarúu : D’une manière très traditionnelle par rapport à aujourd’hui. On sait que des objets volants étaient utilisés, des ESPACES qui étaient auparavant appelés

.

Pour moi, ce ne sont que des vaisseaux, comme ceux d’aujourd’hui, sans mystère. Ils se sont affrontés dans des batailles spatiales qui ont abouti à la destruction désormais bien connue de Tiamat et à la dévastation de la surface de Mars.

Question : Alors c’était des bombes nucléaires qu’ils utilisaient ? Ou autre chose ?

Yázhi Swarúu : Oui, des bombes nucléaires ont été utilisées, il n’y a aucun doute. Les traces l’indiquent, ainsi que les enregistrements historiques en dehors de la Terre.

Question : Est-ce que la Lémurie utilisait aussi l’énergie nucléaire pour sa défense ?

Yázhi Swarúu : Plus que tout ce que leurs alliés étrangers leur fournissaient. C’est ainsi que cela a été documenté. Le problème que je vois personnellement avec cela, c’est qu’il y avait déjà une autre catégorie d’armes non ionisantes et non radioactives. Alors pourquoi les utiliser ? Les armes nucléaires sont de basse technologie, assez dangereuses pour être inutiles.

Juste un canon à plasma « naval », comme ceux que le Toleka a dans ses tourelles, lorsqu’il est tiré sur une base à la surface de la Terre ou autre, le faisceau d’énergie plasma entre à plusieurs mètres, parfois entre 50 et 100 mètres sous la croûte, puis se concentre là en touchant une couche rocheuse qui offre plus de résistance, puis l’énergie accumulée se dilate en quelques fractions de seconde, ce qui est beaucoup, et explose, soulevant la cible, la base ou ce qui se trouve à la surface, annihilant complètement les structures, les bâtiments et tout ce qui s’y trouve, le faisant voler jusqu’à des milliers de mètres dans les airs entre la roche, la terre et les débris. Laissant un énorme cratère. Et ce n’est pas nucléaire. C’est une arme énergétique.

Question: Merci beaucoup pour cette explication. Et quelles races ont participé à cette première bataille ?

Yázhi Swarúu : Les mêmes races de la Fédération présentes sur Terre en ce moment. Encore une fois, les Andromédans se contentent de regarder et de donner leur avis, mais sans s’attirer d’ennuis. Pour leur Karma, toujours leur Karma.

Et les races qui étaient les plus impliquées étaient les Taygètes, les Engan et les Arcturiens, et de l’autre côté, les Reptiles et les Maitres. Et entre elles, elles ont tout balancé.

Question: Comme vous pouvez le constater, ces archives historiques des vestiges de l’énergie nucléaire ont maintenant un peu plus de sens. Une grande partie de notre histoire est là, il faut juste creuser un peu, et malgré les efforts pour la cacher, il y a des choses comme les déchets nucléaires, pour lesquelles il n’y a pas de tapis assez grand pour les cacher

Partage d’une brève conversation  avec Yazhi au sujet du dieu Shiva, puisque nous avions entendu dire qu’il était Andromedan et qu’il était lié à cette première bataille. Mais comme nous savons que les Andromèdes ont la particularité de ne pas être une race de guerriers, nous n’avons pas très bien compris qui il en était ni ce qui se passait avec Shiva.

CONVERSATION AVEC YÁZHI SWARÚU TASHERIT

Question : Le Dieu Shiva, il était Andromédien, non ? Est-ce qu’il correspond à cette époque ?

Yázhi Swarúu : Oui, mais il est difficile de bien le savoir, ce qui se passe c’est que tout ce qui est antérieur à 12.500 est difficile à évaluer en temps.

Je ne me souviens pas à qu’elle époque Shiva est mentionné sur Terre, mais ici, ce que j’ai vu va d’avant Tiamat, à environ 650 avant J.-C., à peu près à l’époque de Bouddha. Je ne peux pas préciser quand. Il n’y a pas de données. Mais il est associé aux Vimanas et au combat.

Cependant, il y a des choses sur Shiva qui ne me correspondent pas personnellement. Par exemple, son esprit guerrier et sa nature forte ne sont pas très andromedien. Et ils le peignent toujours avec des cheveux et les Andromèdes n’ont pas de cheveux. Je dirais plutôt qu’il ressemblerait à un Céléen Pléiadien. Mais ce n’est que mon opinion.

Tout ça maintenant de mémoire… Shiva est associé à la confrontation du coté obscur le destructeur des mondes, mais dans un sens positif. En d’autres termes, il dissout le mensonge, expose la réalité quelle que soit sa force. Révélateur de l’inconscient. Il est Associé à la planète Pluton.
On ne sait donc pas s’il a participé à cette bataille avant la destruction de Tiamat, ou pas. Et s’il y a participé, il ne serait pas Andromedien.

Question : Donc vous pensez qu’il est possible qu’il ne soit pas Andromédien ?

Yázhi Swarúu : Les archives disent qu’il était Andromédan. Mais j’ai tendance à tout remettre en question. Il n’avait pas de personnalité androméditerranéenne.

Question : Je comprends. Bien sûr, ni la personnalité ni l’apparence physique.

Yázhi Swarúu : Oui, la seule chose qui correspond à Andromède, c’est sa couleur de peau et le fait que la région de l’Inde a eu beaucoup d’influence andromédien.

D’après toute l’histoire de Shiva, il a participé à des guerres. Cependant, si celle de Tiamat a été la plus forte et la plus mémorable, il y a eu de nombreuses autres guerres avec des vaisseaux spatiaux et tout le reste.

La plus récente est celle de 1561 en Allemagne.

Ce n’est que très récemment, de 1880 à nos jours, que l’idée d' »OVNI » et d' »Aliens » a commencé à être effacée de la culture, et de manière encore plus accentuée depuis les années 30, lorsque les nazis ont commencé à expérimenter la technologie anti-gravitationnelle.

Ils étaient donc intéressés à cacher le mieux possible l’existence de ces « Wunderwaffen » ou armes top secrètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.