Véritable histoire de la terre -2

Nous remercions infiniment les TAYGETIENS pour leur dévouement à l’humanité. 

Nous remercions Cosmic Agency , SPECIALEMENT GOSIA pour tout le travail qu’elle effectue afin que nous soyons informés ainsi que toute l’énergie et de toute la conviction qu’elle émane.

LA GUERRE N’EST PAS FINI MAIS UNE BATAILLE EST GAGNEE l

NOUS MOURRONS AVEC DE LA CONNAISSANCE ET NOUS REVIENDRONS SPECIALEMENT POUR GAGNER CETTE GUERRE…

La préhistoire, l'origine de l'être humain

Par Yazhi Swaruu Tasherit

Il est fortement conseillé pour une meilleure compréhension de lire les articles “Véritable histoire de la terre” par ordre chronologique, cad commencer par le n°1.

Introduction
L’origine de l’être humain est un mystère que la science de la Terre tente de résoudre. La théorie la plus acceptée

théorie la plus acceptée est le darwinisme, l’évolution des espèces dans laquelle il est affirmé que l’être humain
a son origine est un hominidé primitif semblable au singe et qu’à partir de là il a évolué à travers
différents stades évolutifs, tels que l’homo habilis, l’homo erectus, l’homme de Neandertal…
chacun d’eux étant plus évolué et perfectionné que le précédent jusqu’à atteindre l’homme moderne ou
homo sapiens sapiens.

Mais comment est-il possible que dans de nombreux sites archéologiques d’Europe, tels que la grotte Amalda ou la grotte Gorham, toutes deux situées en Espagne on ait découvert que des Néandertaliens et des homos sapiens vivaient
ensemble ?

Comment se fait-il que les fossiles découverts dans le lac Turkana, au Kenya, montrent que trois types différents, tels que l’homo habilis, l’homo erectus, l’homme de Neandertal.?

Mais cela va encore plus loin, une découverte faite par un groupe de Néerlandais sur l’île de Java, en Indonésie, qui démontrerait  que l’Homo erectus et l’Homo sapiens interagissaient l’un avec l’autre. Comment pouvaient-ils
vivre ensemble et interagir si en théorie l’un a évolué à partir de l’autre ? Que s’est-il passé pendant
cette période de temps ? Et comment étaient leurs groupes sociaux ? Avaient-ils vraiment une structure sociale aussi basique etprimitive, avec un développement culturel quasi inexistant ?

Alors … Comment est-il possible que des groupes d’hominidés aussi primitifs aient pu construire des structures mégalithiques
comme Stonhenge ? Non seulement à cause de la manipulation des pierres colossales mais aussi parce qu’ils
pouvaient les placer stratégiquement et les aligner, par exemple, avec les solstices d’hiver et d’été.
Où ont-ils appris ces connaissances ?

Et quelle est la signification de toutes ces peintures qu’ils nous ont laissées sur les pierres ? Étaient-elles seulement
des scènes de chasse et des moments de la vie quotidienne ? Ou nous ont-ils laissé d’autres messages ?
il y a beaucoup de doutes qui surgissent quand on essaie de comprendre notre histoire.

Toutes ces choses que les gens appellent : les preuves, tous ces monuments, peintures, objets anciens, qui
d’une certaine manière semblent être hors du temps, qui ne correspondent pas à l’histoire officielle. Ils nous font poser beaucoup de questions. Qu’est-il arrivé à notre histoire ?

LA PRÉHISTOIRE :

On tient à préciser une fois de plus que toutes les dates que seront données ci-dessous sont qu’approximatives, elles ne sont qu’une référence pour comprendre l’histoire mais une référence pour comprendre l’histoire dans un contexte humain.

Rappelez-vous que le temps n’est pas linéaire et donc que l’histoire n’est pas linéaire non plus, ce qui rend très difficile la localisation des événements sur une ligne de temps.

 NOTRE SYSTÈME SOLAIRE IL Y A 40 000 ANS :

Il y a 40 000 ans, notre système solaire était quelque chose de différent. Les planètes étaient plus proches les unes des autres,
parce que la dynamique énergétique et gravitationnelle était différente en raison de la présence de Tiamat, une
planète qui n’est pas présente aujourd’hui. Notre système solaire comptait 13 planètes en orbite autour de notre étoile, le Soleil.

Les planètes, en commençant par la plus proche du soleil et la plus éloignée, étaient : Mercure, Vénus, la
Terre, Mars, Tiamat (aujourd’hui ses morceaux restent présents dans la ceinture d’astéroïdes) Jupiter, Saturne, Uranus,
Neptune, Pluton, Ojalu (pour notre science terrestre Eris 13-61-99), Haumea, Makemake.

Toutes les planètes ont abrité une vie complexe. Soit sur la même planète, soit sur ses lunes, soit les deux.
Pour la Fédération, 13 planètes sont acceptées comme telles car ce qui détermine si oui ou non un
objet est une planète a ou doit avoir des qualités ou des caractéristiques différentes pour l’un ou l’autre.

Pour la science de la terre, elles sont davantage basées sur la taille et la pertinence de l’objet. En revanche, pour la Fédération, cela dépend davantage de son importance pour le maintien de la vie.

Dans le cas de Vénus et de la Terre, elles ont été habitées par de nombreuses races anthropomorphes semblables aux les Lyriens. D’où les vestiges que les archéologues appellent les ancêtres de l’homme moderne. Le plus connu est l’homme de Neandertal, mais il y en a eu d’autres, Homo erectus, Homo habilis, entre autres.

Dans le cas des Néandertaliens, ils n’étaient pas tels qu’ils nous ont été décrits. Ils avaient une société très société très évoluée vers la spiritualité et en harmonie avec la nature. Ils n’étaient pas très
technologiquement avancés, mais spirituellement. Très aimants avec les leurs et avec les animaux et les plantes.

Tiamat, une grande planète avec un pourcentage élevé d’eau, environ 90% de sa surface, et avec de petites îles. Elle était habitée par de nombreux êtres aquatiques, certains de base Sirienne, avec une intelligence avancée et un développement culturel avancé. Aujourd’hui, il n’y a aucune trace de sa culture ou de son degré d’avancement, puisque tout a été détruit.

La planète Ojalu, pour la terre Eris, a un haut contenu de vie. A cette époque, elle était habitée par une
civilisation avancée de type insectoïde, les Mantis. Aujourd’hui encore présente là-bas. Ils ont aussi leur conseil, le conseil ojalu, où tous leurs mouvements politiques, communications, et
alliances avec d’autres groupes de races mantis ou d’insectoïdes avancés.

Leur structure politique est la suivante : Des ruches d’esprit avec une reine, comme les abeilles.
A l’époque un groupe de Mantes séparatistes du conseil d’Ojalu avait une assez grande colonie ou base
surMars. Ils sont toujours sur Mars aujourd’hui, mais seulement en tant que colonie coopérative d’Ojalu, faisant partie de leur civilisation.

La race la plus avancée du système solaire solaire à cette époque était les Karistus, habitants de Jupiter
et de ses lunes. Ils sont toujours là aujourd’hui. Le reste de notre système solaire système solaire était habité, comme aujourd’hui, parune infinité d’espèces principalement liées au mot « animaux » sans aucun degré d’évolution culturelle.

La biologie de l’ensemble du système solaire se trouvait dans la cinquième densité, y compris la Terre, sauf pour les Karistus qui se trouvaient et se trouvent encore dans la sixième densité. À cette époque, la Terre était également un monde très différent de celui que nous connaissons aujourd’hui. Elle vivait comme Tolkien le décrit dans Le Seigneur des Anneaux et le Hobbit. La surface était couverte de vastes forêts,


les plaines s’étendaient sur de grandes distances, il y avait peu de mers et beaucoup de lacs. On pouvait faire le tour du monde à pied,même si cela prenait des années.

Toutes ces terres lointaines pleines de mystères et de souvenirs sont maintenant recouvertes d’eau. Il y avait 5 autres continents, aujourd’hui immergés sous les eaux : Appalachia, Fennoscandia, Oceana, Tirannia et Beringia.
Si vous regardiez le ciel, vous pouviez voir Tiamat, la planète aquatique. Elle semblait aussi grande que la lune aujourd’hui, on l’appelait la Lune. Les anneaux de Saturne pouvaient être vus au loin, si proches qu’ils étaient observables à l’œil nu, sans besoin de rien, seulement avec l’œil humain.
humain.

Il y avait aussi de la glace aux pôles, mais beaucoup moins, car la Terre contenait un pourcentage moins élevé d’eau.
En outre, les pôles se trouvaient à des endroits différents. Le pôle Sud se trouvait à l’endroit où se trouve aujourd’hui l’Australie aujourd’hui, à cette latitude. Cela signifie que ce qui est aujourd’hui l’Antarctique était dans des endroits sans glace, et c’est pourquoi ce continent contient tant de restes archéologiques d’anciennes civilisations.

Les pôles ont changé de position d’innombrables fois au cours de l’histoire de la Terre.
Comme ses habitants, des millions de civilisations sont nées sur cette planète, ont grandi, se sont épanouies et ont disparu. Toutes avancées, toutes dotées de sages, beaucoup interstellaires. C’est un cycle éternel. Aujourd’hui toutes sont enterrées dans les sables du temps.

La science terrestre classifie comme : homo sapiens-sapiens, est Lyrien. En d’autres termes, l’homo
sapiens-sapiens ou homme moderne est originaire de Lyre et n’est pas originaire de ce système solaire.
Les autres races anthropomorphes telles que l’homme de Neandertal, l’homo erectus ou l’homo habilis ne sont pas lyriennes

Reflexion de l ‘auteur : Il existe dans la galaxie de nombreuses races dans notre galaxie semblables à la race lyrienne, autant de variantes qui fusionnent entre elles. Il y a des races apparemment identiques aux Lyriens, il y en a d’autres légèrement différentes, clairement différentes, ou très différentes jusqu’à se perdre dans toutes les autres apparences non-humaines. Donc, encore une fois,le Lyrien est celui qui vient de Lyra. Et l’origine de la Terre et l’origine de Lyra sont toutes deux
beaucoup plus anciennes que ce que la science peut calculer.

Continuons l'histoire :

Il y a 40 000 ans, notre galaxie était encore menacée par le conseil d’Orion. La race Lyrienne était
sévèrement chassée. Le but des reptiliens était la domination et le contrôle de l’espèce pour l’exploitation, que ce soit pour l’utilisation d’esclaves pour le travail ou comme matière première.

La race Lyrienne était clairement considérée comme inférieure par les membres du conseil reptilien, la considérant comme un peu plus que du bétail.

Pendant ce temps, la Fédération des planètes unies rassemblait ses forces et faisait face à la menace reptilienne. Sur ce moment là, la chasse sanglante que les membres du conseil coordonnaient amenait clairement de nombreuses civilisations, pas seulement les Lyriens, au bord de l’extinction. D’une manière ou d’une autre, à cette période de l’histoire, toutes les races étaient sous le fléau du Conseil d’Orion.

Au cours de cette période, de petits groupes de Lyriens ont réussi à atteindre l’amas des Pléiades, M45.
et s’établir dans plusieurs de leurs systèmes solaires systèmes solaires et planètes. Ils se sont installés principalement sous terre, de peur d’être découverts. Et pendant de nombreuses années, leur expansion et leur développement étaient vraiment très limités. Se concentrant principalement sur la dissimulation et la préparation à la défense.

De la même manière, dans ce système solaire, il y a eu un point culminant similaire. Les premiers humains de Lyra se sont se sont installés principalement sur Vénus et sur la Terre. Ils présentaient une société holographique avancée avec des ports spatiaux, ils étaient clairement une civilisation interstellaire.

Sur Terre, ils ont débarqué sur le continent d’Apalachia, aujourd’hui le nord de l’océan Atlantique. Ils
se sont réfugiés sous terre ou dans des cavernes profondes. Dès leur arrivée ici, ils ont coexisté et
interagis avec les races anthropomorphes indigènes .

Mais les Lyriens étaient vraiment perdus, effrayés et désespérés. Leur vaisseau avait été désactivé et les avait laissés sur la Terre avec presque aucun équipement. Ils ont construit des observatoires afin de fixer leur position sur les cartes des étoiles. Ils voulaient savoir où ils étaient, quelle était leur position exacte dans l’espace du quadrant spatial. Cela leur a pris des années, mais ils ont finalement réussi à trouver leur emplacement.

Se sentant déjà proches de l’extermination et dans un désespoir total, ils ont laissé des messages, d’authentiques cartes stellaires camouflées dans des peintures. Essayant d’enregistrer leur histoire, au cas où quelqu’un les trouverait et pourrait comprendre leurs messages.

Reflexion de l ‘auteur : Comme vous pouvez le voir, c’était une époque difficile dans notre galaxie. Toutes les peintures rupestres ne sont pas des scènes de chasse. Certaines oui, mais d’autres non. La même chose se produit avec Stonehenge et d’autres
monuments mégalithiques similaires, et il semble que nos  historiens ne soient pas tout à fait d’accord sur leur
fonction ou pour quoi ils ont été créés.

C’ est un moment très important de notre histoire, en l’occurrence de la préhistoire, et ceci sera expliqué plus en détail par Yashi ci-dessous :

Homo erectus,

Stonehenge et les peintures rupestres

La formation de pierres de Stonhenge, comme d’autres formations similaires, a été conçue pour observer les étoiles et pour pouvoir fixer une position sur les cartes stellaires. Les pierres donnent une position fixe et stable dans un cercle de 360 degrés, ce qui leur permettait d’observer leurs mouvements dans le ciel.

Elles sont construites sur des lignes énergétiques puissantes, c’est-à-dire des points internes de flux de goo noirs positifs, qui crée un flux magnétique dans cette zone. Les pierres ont été placées avec une technologie anti-gravité.

Dans le cas de Stonhenge, les pierres ont été déplacées de leur emplacement initial, et cela s’est produit à plusieurs reprises.
La dernière fois qu’elles ont été déplacées, c’était lors de sa restauration, entre les années 1919 à 1960.

En ce qui concerne les peintures rupestres, les Lyriens ont essayé de camoufler des messages parmi ce qui semblait être des scènes de chasse quotidiennes. En imitant en quelque sorte les peintures réalisées par les autres races anthropomorphes qui habitaient la Terre à cette époque et ainsi empêcher leurs messages d’être capturés et déchiffrés par les reptiles.

C’était l’idée, pour confondre l’ennemi. Mais ils ne représentent pas des scènes de chasse, ce sont d’authentiques cartes des étoiles, avec des vecteurs de mouvement, de position. Certaines peintures expliquent qui ils étaient, d’où ils venaient, ce qui leur était arrivé et où ils allaient, où ils vont.

Chaque
animal
représente une étoile.

Chaque composé grand animal une constellation

Chaque personne
courant avec
lance représente un
navire.

La lance indique une direction ou un vecteur; les pointes d’où ils viennent et vers où ils vont

Par exemple dans ce tableau ici

 Le taureau représente la constellation du Taureau.

Autour de son
œil la constellation des Hyades.

Derrière le taureau, sur la fesse il y a un peinture. C’est un portail pour sortir de ce soleil,qui se connecte et  qui relie la constellation du Taureau.

Le message est le suivant :

Nous venons de l’amas des Hyades, de la constellation du Taureau. Nous sommes arrivés ici par un portail solaire.

Commentaires de l’auteur: Comme on peux le voir, ils ont laissé dans les peintures des clés que seuls des êtres interstellaires auraient pu avoir mis. Toutes les peintures rupestres n’ont pas été peintes par des Lyriens, seulement certaines.

Yazhí Swaruu nous a expliqué qu’à sa connaissance, elles ne sont pas mélangées dans tous les sites archéologiques.
Elle nous a expliqué que normalement, lorsqu’un animal représente une constellation, il regarde vers la gauche
sauf si la constellation regarde vers la droite car depuis l’espace, la constellation a la même apparence que depuis la Terre. Seulement en vue miroir, par effet de la trigonométrie.

De plus, certaines peintures rupestres sont beaucoup plus anciennes que ce que la science terrestre répertorie. Certains les situent autour de 15 000 ans, mais en réalité beaucoup d’entre elles ont plus de 50 000 ans. Cela est dû au fait que la datation au carbone 14 est souvent imprécise.

Le carbone 14 est censé adhérer ou être présent dans certains composés organiques.  Donc si vous connaissez le taux exact de dégradation du carbone 14, avec son état de dégradation ou de décomposition, vous pouvez déterminer l’âge de ce qui le contient. C’est la théorie.

Il arrive que la dégradation du carbone 14 ne soit pas stable et soit due à d’autres facteurs comme, par exemple : l’exposition de l’échantillon à d’autres métaux lourds radioactifs. Ce qui rend le carbone 14 extrêmement imprécis.

Le fait qu’on nous explique que l’être humain vient du singe ou d’anciennes civilisations anciennes comme celle de Neandertal qui se consacraient à la chasse ou pas grand chose de plus, est une une tentative de dégrader l’être humain. C’est une tentative d’effacer notre histoire en faisant taire les chercheurs, les historiens, ou les curieux. Une tentative d’éliminer notre origine, notre provenance stellaire.


Mais petit à petit, nous assemblons les pièces du puzzle et nous nous souvenons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.