Véritable histoire de Jésus 2

La deuxième partie de l’histoire de Jésus et ses relations avec les Romains, la Cabale, Titus et le reste de la saga chrétienne…

Depuis 2008 l’équipe des Taygetiens a contacté des centaines de personne sur Terre pour le programme officiel « premier contact ». Le programme n’est plus d’application depuis, cependant Swaruu et l’équipe Taygetienne ont continué le contact avec Robert et Gosia de Cosmic Agency. Les themes divulgués sont spirituels, métaphysiques, historiques, scientifiques, et technologiques.

Les informations ne sont pas canalisées. Elles sont directement écrites utilisant les technologies terrestres via internet.

C’est la première fois de l’histoire qu’une race extraterrestre partage directement de telles et énormes quantités d’informations.

C’est le moment pour nous de se réveiller et d’en apprendre plus sur la réalité qui nous entoure !

Les principaux contacts :

Swaruu de Erra (Yazhi Swaruu) est une jeune femme 7 ieme densité de l’étoile Taygeta dans les Pléiades et vient d’une de ses 4 planètes – Erra.

Elle est pilote de chasse, experte en ligne de temps (timelines), et guide spirituel pour nous tous aussi bien que l’équipe des Taygetiens elle-même.

Anéeka de Temmer est une jeune femme de l’étoile Taygeta dans les Pléiades et vient d’une de ses 4 planètes – Temmer.

Elle est arrivée en orbite terrestre en avril 2016, son rôle dans le groupe est chef des analystes terrestre autant que pour les données spatiales. De plus, et parmi d’autres tâches, sa spécialité est portée sur les « ordinateurs » holographiques à bord.

Article en anglais de Cosmic Agency publié le (08/02/2021). Traduction Française par Traduction par Didier Bonneville de l’Alliance française interstellaire

Jésus – Le mécanisme de contrôle de la population – Partie 2

Swaruu d’Erra

Swaruu : Compte tenu des informations que j’ai soigneusement étudiées pendant de très nombreuses années, une quantité d’informations plus importante que je ne peux en publier, et aussi en m’appuyant sur mes dossiers personnels, je vous affirme directement que Jésus de Nazareth n’a jamais existé.

L’information que j’ai partagée avec vous n’est qu’une petite partie d’un ensemble de preuves beaucoup plus vaste et détaillé qui démantèlerait point par point tous les aspects de toutes les Écritures, les Évangiles et le Nouveau Testament.

Je sais que beaucoup de gens sont personnellement attachés à leur concept de Jésus. Il s’agit d’un attachement et d’une dépendance personnels qui leur ont été inculqués dès leur plus jeune âge. L’Église et la Cabale, en fait les Césars romains, ont utilisé le besoin humain de croire en quelque chose de plus grand qu’eux-mêmes, qui prend soin d’eux, et qui les aime de manière inconditionnelle, et ont retourné ce besoin contre la population humaine uniquement dans le but de maintenir le contrôle social et politique sur un très grand empire. Ils ont créé une « police » interne en chacun pour empêcher le peuple de se rebeller contre les normes établies.

Ils ont exploité le besoin humain et la faiblesse humaine en faisant de l’emblématique Jésus-Christ un être entièrement fait d’amour qui ne fait qu’instaurer la paix.

Mais ce personnage entièrement fait d’amour a été créé dans le but explicite de modifier l’esprit des sujets afin qu’il soit plus facile pour les contrôleurs non seulement de les exploiter et de les contrôler, mais aussi de les garder comme esclaves, totalement incapables de se défendre puisqu’ils se contentent de tendre « l’autre joue ».

Il n’y a aucune preuve probante qui puisse soutenir un examen direct et objectif de l’existence de Jésus de Nazareth. Il y a trop de Kristos ou messies dans toute la région depuis des siècles, et en même temps aucun ne correspond au personnage de Jésus-Christ. Les preuves qu’il s’agissait d’une invention par les Flaviens sont nombreuses et accablantes. Spécifiquement en ce qui concerne l’utilisation des campagnes militaires de Titus, ne les modifiant que pour servir une histoire ou une stratégie, comme c’était la coutume à l’époque.

Tous les personnages qui corroborent ou attestent l’existence d’un vrai Jésus, que les chercheurs ont trouvés et que j’ai trouvés dans ma recherche, proviennent des mêmes écrits et évangiles et ne peuvent donc pas être pris comme vrai, y compris le frère supposé de Jésus, Jaime, et Paul, l’apôtre lui-même.

Les théologiens comptent sur eux pour donner de l’authenticité à l’histoire de Jésus très souvent en citant de multiples sources qui toutes, à leur tour, renvoient toujours aux mêmes évangiles.

Prétendre trouver des témoins de cette façon est aussi absurde que d’utiliser les 7 nains et le supposé témoignage de chacun pour avérer l’histoire de Blanche-Neige et sa résurrection par le baiser du prince. Les personnages contenus dans la même narration ou histoire ne peuvent pas être utilisés comme témoins, or c’est précisément ce qui se passe ici.

Un autre problème constant est le grand nombre d’ouvrages historiques, de chercheurs et de théologiens qui ont publié d’innombrables écrits au cours de pas moins de 2000 ans, mais qui ont été soit payés par le Vatican, soit par les Jésuites ou par toute organisation ou branche religieuse qui est partiale avec l’histoire de Jésus. Par conséquent, leurs conclusions sont soit motivées par une stratégie ou tout simplement ne sont pas objectives.

Aujourd’hui, très peu de chercheurs ont mené une enquête exhaustive et objective à propos de l’existence de Jésus en tant que personne réelle. Et les quelques personnes qui ont osé le faire ont rencontré une très forte opposition, se sont retrouvées isolées socialement dans leur académie et dans certains cas dans leur milieu familial, du simple fait qu’ils sont allés à l’encontre du courant.

De la même manière qu’avec Jésus, d’autres personnages mentionnés dans les Écritures, et comme je l’ai dit plus haut, cela inclut les auteurs supposés des Évangiles, ont également été inventés pour l’histoire avec des détails, avec des biographies complètes qui ne correspondent pas à la réalité historique objective de l’époque. Étant donné que même les vrais auteurs des évangiles admettent qu’ils les ont eux-mêmes écrits, ils ne le cachent pas.

On peut le voir non seulement directement dans d’autres œuvres de Josèphe, mais aussi avec les indices que leurs auteurs ont laissés dans les écritures elles-mêmes et qui sont des marqueurs ou des clés pour que les gens ayant suffisamment bénéficié de l’éducation et des savoirs académiques et puissent comprendre ce qu’il faut rechercher, pour qu’ils puissent déchiffrer ces marqueurs ou indices et comprendre par qui et pour quoi ils ont été écrits. Les auteurs ne le cachent pas, Directement et dès le début, ils voulaient qu’on sache plus tard qui ils étaient. L’intention n’était pas d’informer les savants mais de transmettre cette connaissance aux personnes qui détiendraient le pouvoir au cours des générations suivantes, c’est-à-dire, les gens du club, de l’élite contrôlante.

Pour beaucoup, Jésus symbolise tout ce qui est bon dans la vie et dans l’existence elle-même. C’est pourquoi non seulement de nombreuses branches de la religion ont embrassé son concept, laissant tout le reste de côté, mais d’innombrables personnes ou individus l’ont également adopté comme quelque chose à laquelle se raccrocher dans la vie. Ils ont une relation personnelle avec lui, ou avec leur idée personnelle de Jésus. Ils lui parlent tous les jours, ils le gardent à l’esprit tout le temps. Il est leur mécanisme de survie, un mécanisme pour faire face à la réelle dureté de la vie.

C’est pourquoi ils refusent de voir plus loin et s’aveuglent à la seule possibilité que ce soit faux. Mais il y a plus qu’assez d’éléments pour s’assurer qu’il n’a jamais existé et que c’était une invention romaine à des fins de contrôle de la population. De la même manière, il y a ceux qui prétendent qu’il y a assez de preuves pour s’assurer qu’il existe. Mais ils se basent sur le travail d’autres chercheurs précédents qui sont partiaux envers les intérêts de l’Église, des Jésuites ou de leurs propres attachements personnels à Jésus. Ils se basent sur des œuvres antérieures qui à leur tour sont basées sur d’autres encore plus anciennes, semblables aux couches d’un oignon, chaque couche renforçant et potentialisant le travail des autres.

Aujourd’hui, il est argumenté dans divers endroits ou canaux du Nouvel Age qu’une attaque organisée contre Jésus tente de l’effacer, cela de la part des forces obscures. C’est encore une fois utiliser l’attachement des gens comme une arme pour continuer à perpétuer leurs agendas, tournant les arguments forts contre son existence en leur faveur dans le but de continuer à utiliser le personnage qui leur a servi pendant des millénaires à contrôler le peuple.

L’information est là et aujourd’hui, elle est majoritairement disponible pour tout le monde. Il suffit d’avoir l’esprit éveillé et la volonté d’enquêter par soi-même.

On dit que Jésus est un emblème pour tout ce qui est bon dans la vie et dans l’être humain, et que vous n’avez qu’à voir cette partie et non celle concernant les abus de l’Église, que vous n’avez pas à examiner si Jésus a existé ou non. Mais c’est exactement ce que veulent les contrôleurs. C’est ce que veut le Vatican et ce que veulent les Jésuites. Et les Jésuites ne sont autres que les Illuminati. Ce sont les mêmes. Jésuites = Illuminati. Le fait que les gens continuent à utiliser Jésus comme représentant de tout ce qui est bon est exactement ce qu’ils veulent, afin de continuer leurs atrocités contre l’humanité.

Rome n’est jamais tombée, elle est toujours au pouvoir, elle s’est seulement transformée avec le temps. Les Romains sont les Illuminati, les Romains d’aujourd’hui sont la Cabale et César est le Pape. Il n’y a pas de différence.

Ils continuent d’utiliser leurs religions de base pour contrôler la population, le judaïsme, le christianisme et l’islam, leur monstre à trois cornes, leur machine à contrôler la foule. Les 3 religions sont les mêmes, avec des variantes ou des modifications selon les besoins de contrôle et les besoins d’une population particulière, tout cela pour mieux contrôler ou en vue de trouver des excuses pour promouvoir la division entre les peuples.

En soi, Jésus de Nazareth est un symbole d’oppression contre les hommes, une limite pour la croissance spirituelle et personnelle du peuple. Ce n’est pas un symbole de paix. C’est utilisé pour se conformer à ce qui est socialement accepté, c’est un symbole de soumission absolue aux contrôleurs et au pouvoir établi.

Vouloir voir seulement la bonne partie, c’est entrer dans leur jeu. Il n’est pas nécessaire d’avoir un tel avatar pour symboliser l’amour inconditionnel, l’élévation de la conscience et la spiritualité. Le concept de Jésus vous retient plus que tout autre sur Terre. Soyez libres de toute pensée et croyez en vous mêmes, sans déléguer votre pouvoir à personne d’autre.

La quantité d’atrocités commises en son nom au cours des siècles est impossible à décrire. Ne continuez pas à nourrir le mensonge.

Gosia : Et Bethléem ? Existait-elle ?

Swaruu : Bethléem n’existait pas, les Romains ont fondé cette ville juste pour donner de la validité à leur histoire. Jésus n’est né nulle part, seulement dans l’esprit des Romains. Bethléem a été fondée pendant le règne de l’empereur Titus. Vers l’an 70 après JC.

Les Romains ont créé l’histoire de Jésus comme quelque chose qui s’était passé quelques années auparavant, 33 ans pour être exact, puis 40. Remarquez toujours les nombres et le symbolisme, et le fait que l’histoire de Jésus ne s’est produite pendant le règne d’aucun Flavien, mais pendant celui de leurs rivaux politiques les Julio-Claudiens. De sorte que si quelque chose tourne mal contre Rome, c’est la faute des Julio-Claudiens et non la leur. Pure politique romaine de l’époque.

Gosia : Et Jeshua ? Est-ce lié ou une histoire à part ?

Yazhi : Tout ce que je sais à ce stade est que tous ces personnages bibliques étaient des personnes de haut rang politique ou social dans la communauté égyptienne en général. Toutes. Mais je ne me suis jamais attardée précisément sur cette histoire.

Je sais que ce sont tous des personnages interdépendants qui ont été créés selon le même procédé. Je n’ai donc pas besoin de faire des recherches pour chacun.

Parce que je sais de mémoire et par mes recherches que tous les personnages bibliques étaient basés sur des personnes réelles qui avaient un haut rang dans la société à cette époque, en Égypte, en Babylonie, à Rome et en Grèce. Reproduire et en exagérer leurs attributs, ajouter des histoires, c’est seulement pour créer une fiction utile à la stratégie romaine. Les Romains avaient même un nom pour qualifier cette fiction inventée dans le cadre de leur agenda. Il y avait plusieurs noms mais l’un d’eux est celui de « Mystère » biblique. Ce nom leur servait d’excuse pour ne pas avoir à fournir plus d’explications (parce tout avait été inventé) de sorte que les chercheurs se heurteraient à un mur, trouveraient une impasse. Comme dans « C’est un mystère ». Point final.

Un bon exemple d’un personnage biblique basé sur une personne réelle est le Roi Salomon (signifiant : Roi du Soleil = adoration solaire / Atonisme) qui dans la vie réelle était Amenhotep III. On n’enseigne sûrement pas cela à « l’école du dimanche (sun-day) ».

Où est Dieu ? « Où » ne s’applique pas, parce qu’ici ce qui s’applique est le concept de non-localité, c’est-à-dire que tout ce qui existe comme force est l’Éther. Chaque conscience est l’éther et crée le monde physique mal nommé selon sa propre interprétation et sa propre perception, et seulement selon son niveau de perception et de fréquence particulière. Par conséquent, il n’a pas de localité. Elle est elle-même la base même du principe de non-localité de l’éther.

Gosia : Merci. Un autre point. Comme vous l’avez dit, il y a des milliers de lignes de temps et tout existe en même temps. Est-il possible que Jésus n’ait pas existé et que toute cette information qui soutient qu’il n’a pas existé, appartienne à celle-ci seulement, mais qu’il ait existé dans les autres ?

Swaruu : Dire que « je pense qu’il existe dans une autre ligne de temps », bien que valide d’un point de vue métaphysique élargi, ne sert qu’à excuser la Cabale d’imposer ses mensonges à des fins de contrôle. J’ai vu plusieurs lignes temporelles, et aucun Jésus n’apparaît.

Gosia : On dit que nous voyageons vers certaines lignes de temps en fonction de nos croyances. Est-ce possible ?

Swaruu : Oui. D’un point de vue personnel, ce qu’une personne croit fermement est sa réalité. Mais d’un autre côté, c’est précisément ce que veut la Cabale, créer une ligne de temps collective en leur faveur. Donc les gens doivent créer autre chose, ne pas se déplacer comme des moutons vers le même concept socialement accepté. Jésus ou le Chat Cosmique ont la même validité. Et Jésus est utilisé pour séparer les peuples. C’est ce qui est mauvais ici. C’est pourquoi il est préférable de voir ce concept dans le cadre de cette ligne de temps dans laquelle ce concept est faux.

Robert : Exactement. Qui plus est, nous avons tous les documents historiques où on voit qu’il n’existait pas et tout était manipulé dans cette ligne de temps.

Gosia : Il suffit de savoir comment en sortir et réconcilier le fait que d’un côté ce que l’on croit est sa réalité et de l’autre que Jésus n’a pas existé historiquement?

Swaruu : Dire : « je crois en Jésus, donc il est réel », pour les humains qui ne sont pas très préparés à ces notions, c’est une connaissance assez dangereuse et malsaine pour le collectif car cette affirmation favorise la séparation et les guerres. Voyez-le simplement, Jésus n’a jamais existé dans cette ligne de temps. Ce fait contraire s’opposant à l’autre est dangereux, mais vrai. Mais une croyance est une question personnelle, et elle ne devrait pas être imposée aux autres. Le concept de Jésus est cela et pour cela, avec cela ils créent le contrôle et le dogme.

Robert : Exactement. Ce qui s’est passé dans d’autres lignes temporelles n’est pas notre problème.

Swaruu : Tout à fait, Robert. D’autres lignes de temps ne nous concernent pas.

Gosia : Oui, je comprends. Je suppose que c’est comme dire : « mais Gosia, tu es chanteuse dans une autre ligne de temps, que fais-tu avec ces vidéos sur YouTube ? » Oui, je ne suis pas chanteuse ici, alors je fais des vidéos.

Robert : Exactement Gosia. Sinon, nous serons toujours manipulés et toutes ces guerres sont destinées à nous cacher la véritable histoire afin que nous puissions croire n’importe quoi.

Swaruu : Dire que ce que nous croyons est valable et existe, peut être libérateur. Ou cela peut être utilisé pour promouvoir et soutenir la Cabale et c’est ce qu’elle ferait. Dans ce cas, tous les mensonges dans le monde deviennent réels. Il n’est pas juste d’utiliser ce point de vue plus étendu pour valider les mensonges. Si vous croyez en quelque chose, elle existe pour vous, dans votre esprit, d’accord. Mais là ce n’est pas le cas, c’est une histoire qui vous a été imposée à des fins de contrôle. D’accord, Jésus existe dans l’esprit de beaucoup de croyants. Mais cette croyance viole les droits de chacun car elle provient d’un Romain narcissique qui a imposé cette histoire inventée il y a 2000 ans.

Gosia : Je comprends. Et à part cela… tant de personnes croyant collectivement en Jésus… quel effet métaphysique pensez-vous que cela a eu sur le monde « astral » ? Est-ce qu’un Jésus a été créé seulement avec la pensée intense pendant des milliers d’années?

Swaruu : Un égrégore est créé mais seulement dans leur esprit, ou sous la forme d’idoles. Cependant, on ne peut pas l’utiliser pour valider son existence. Parce que dans ce cas, la fée Clochette existe aussi.

Gosia : Oui, mais n’est-elle pas créée dans le monde astral ? En tant qu’entité « indépendante », petit à petit ? Et je ne dis pas ça comme une validation de son existence, juste par curiosité métaphysique.

Swaruu : Si une telle entité vient à la vie qui servirait-elle ? Les contrôleurs. Et la fée Clochette ?

Gosia : Cette entité ne pourrait-elle pas plus tard « communiquer » avec les humains ? Alors nous aurions toutes sortes de canalisations avec Jésus par exemple. Ou des visions. Quelque chose créé avec l’esprit collectif conditionné pendant des milliers d’années. Une entité presque autonome… et oui, au service des contrôleurs.

Swaruu : Il y a déjà partout des canalisations de Jésus. Je pense qu’elles sont les plus nombreuses. Mais cela sert la Cabale.

Gosia : Oui, cela sert la Cabale mais est-ce possible ? Ils ont créé un égrégore. Ils lui ont donné la vie.

Swaruu : Du point de vue le plus étendu, c’est possible. Mais si nous nous concentrons sur ce point de vue plus étendu, si nous le validons, alors il est préférable de terminer tout notre travail ici, parce qu’on ne peut rien faire de plus. Du point de vue de cette ligne de temps ce ne serait qu’une excuse pour perpétuer un mensonge.

C’est pourquoi j’ai dit aussi que tout le monde a le droit de croire ce qu’il veut. Le problème est que les contrôleurs profitent de cette occasion et finissent aussi par utiliser cela comme prétexte pour déclencher les guerres.

Si plusieurs personnes croient en Grand Crockett (votre chien), oui, vous pouvez créer Grand Crockett. Vous pouvez l’utiliser pour le meilleur ou pour le pire. Jésus a été utilisé pour le mal parce que c’est pour contrôler le peuple. Du point de vue de cette ligne de temps qui est celle qui nous concerne, Jésus n’a jamais existé. Le reste ne sert qu’à perpétuer un mensonge et les abus qui l’accompagnent, car rien n’a fait plus de mal à l’humanité que ce concept de « Jésus ». Être tout amour et gentil n’est qu’une excuse pour laver les cerveaux afin que personne ne se défende pas de ce que la Cabale lui fait.

Pourquoi la religion limite-t-elle la connaissance stellaire, comme la navigation interstellaire ?

La raison pour laquelle la religion, dans ce cas le catholicisme, limite la vitesse de voyage en deçà de vitesse de la lumière vient du fait que tout est conscience, et que le vol supra-lumineux a besoin d’une compréhension complexe de l’éther et des fréquences. La compréhension d’une cosmologie basée sur les fréquences et sur la conscience est incompatible avec le modèle cosmologique religieux.

Même si vous pouvez croire aux religions de manière hypocrite et utiliser la connaissance des fréquences en considérant cette une science comme étant distincte de la religion, sous la prémisse de dire que tout est possible dans « le royaume de Dieu », vous croiriez que c’est ainsi qu’un vaisseau fonctionne. Le problème avec cette position est qu’elle présente la conduite d’un vaisseau comme quelque chose de purement mécanique, comme le serait le passage du mur du son.

Mais en observant de plus près, ce n’est pas possible, et il existe une limite à ce qu’il est possible de réaliser d’une manière scientifique-mécaniste avec cette méthode hypocrite, parce que le vaisseau reproduit la conscience de la personne qui le pilote, de son propriétaire, afin que les moteurs du vaisseau reproduisent les véritables croyances de son pilote. Avec une perception limitée, ce que le vaisseau est capable de faire sera limité.

Le point de vue de la religion catholique est d’embarquer sur un vaisseau prêt à l’emploi. Pour une conscience limitée par l’esprit religieux, il est impossible de comprendre en profondeur comment les fréquences fonctionnent au point de pouvoir créer et fabriquer un vaisseau spatial équipé de moteurs magnétiques d’immersion toroïdale totalement alimentés par des réacteurs fonctionnant avec l’énergie du point zéro,. Parce que pour comprendre l’ingénierie et la conception des mécanismes internes d’un vaisseau, il faut nécessairement effacer complètement les concepts religieux de l’esprit du fabricant.

D’un point de vue rétro-technique, il est impossible de copier de nombreux systèmes, matériaux et concepts qui sont comme des programmes à l’intérieur de l’ordinateur holographique qui contrôle le vaisseau.

Autrement dit c’est comme si, en 1925 on rétro-ingénierait une voiture moderne. On pourrait tout reproduire sauf qu’il y aurait des problèmes avec la métallurgie, les matériaux composites, Encore plus de problèmes avec la fabrication et plus encore avec les programmes internes des ordinateurs qui contrôlent ladite voiture moderne.

Revenons au vaisseau spatial. Ils ne peuvent pas reproduire l’ordinateur et sa « conscience » qui sont nécessaires pour contrôler les moteurs, qui contrôlent à leur tour les fréquences de sortie qui sont à la base de la navigation supra-luminique.

Note : Ne plus utiliser le mot Warp ici comme référence au vol au-delà de la lumière. C’est un terme anglais qui se réfère à la flexion. Cela vient de l’espace courbe de la Théorie de la Relativité d’Einstein de 1905. Ce qui est entièrement faux. Rien ne se plie en entrant dans le vol supra-luminaire. C’est juste la gestion des fréquences.

L’attachement aux religions.

Pourquoi l’être humain s’accroche-il à une religion ? Parce qu’il est loin de la Source par simple immersion dans les basses fréquences 3D lunaires. Les humains ont toujours été conditionnés pour dépendre d’autorités extérieures plus puissantes qu’eux-mêmes. Cet endoctrinement commence dès le plus jeune âge. En déléguant son pouvoir interne, sa valeur, chacun devient la propriété de… Tous cherchent toujours qui ils sont, ils ne se souviennent pas des vies passées. Ils savent qu’il sont autre chose.

Les gens ne savent pas quoi croire, à quoi s’en tenir. Ils doutent d’eux-mêmes. Ainsi, ils comptent sur les autorités, les premiers parents, puis les enseignants dans les écoles, les patrons au travail, les politiciens et la religion. Nous en avons déjà discuté. Il est facile de relier les gens à une religion soigneusement conçue pour le contrôle mental, le contrôle de la population et de la masse.

Dans le cas particulier de Jésus… Les gens ont besoin de quelque chose pour les accompagner, pour ressentir un amour inconditionnel, pour ne pas se sentir seuls. Pour beaucoup de gens, Jésus est la seule chose qui les maintient en vie. La seule bonne chose, la seule espérance en dehors de leur souffrance. Ils ne connaissent rien d’autre.

Par conséquent, ils défendront leurs concepts religieux au prix de leur vie, parce que ces gens sont la religion elle-même, comme avec la Matrice, ils sont la Matrice, ils sont la religion. Sans eux, sans la population humaine générale, il n’y aurait pas de religion. Elles ont toutes été faites pour eux, toutes les religions.

Dans le cas de Jésus, ils le défendront jusqu’à la mort parce que l’image de Jésus représente le pur amour, la pleine bonté. Et donc ils ne veulent pas trahir ce qui ne leur a donné qu’une stabilité émotionnelle. Ils deviennent de plus en plus dépendants. Et l’énorme sentiment de culpabilité et d’injustice leur a été inculqué dès l’enfance.

Ce qu’ils défendent n’est pas ce que l’Église leur impose de manière objective, mais la relation personnelle avec leur propre idée de ce qu’est Jésus et ce qu’il représente pour eux. C’est comme si un être cher était attaqué, un membre de sa famille, ou pire encore, l’essence même de ce qui les identifie et les définit en tant que personnes.

Les humains se retrouvent attachés parce qu’ils cherchent quelque chose de plus que ce qu’ils sont et puisqu’ils sont conditionnés à faire ce qu’on leur dit de faire et de croire, alors ils obéiront à ce qui leur a été dicté depuis l’enfance.

Les religions et particulièrement le catholicisme sont l’un des plus grands piliers qui soutiennent la Matrice en réduisant la capacité de perception des gens et en les rendant dociles, en les forçant à rester dans une faible fréquence.

Gosia : Je pense qu’ils s’accrochent aussi aux religions parce qu’intérieurement ils perçoivent cette dimension spirituelle dont ils font partie… c’est indéniable pour eux. Mais cette sensation innée a été abusée par les contrôleurs pour les guider vers quelque chose d’extérieur comme source de cette sensation, Jésus, Dieu. Pas comme quelque chose à l’intérieur à laquelle ils appartiennent sans le besoin de l’extérieur. C’est pourquoi ils s’accrochent parce qu’ils SAVENT QUE QUELQUE CHOSE EXISTE et que cette chose est impossible à effacer de la conscience humaine. Mais à cette chose, à cette sensation spirituelle indéniable, les contrôleurs ont collé de fausses divinités comme Jésus. Ils ont profité de la spiritualité innée indéniable dans le subconscient humain. C’est pourquoi le fait de renier Jésus et Dieu leur donne l’impression que quelqu’un efface cette partie spirituelle en eux. Sentiment spirituel inné + désir d’être guidés et accompagnés dans les misères de la vie = Jésus.

Swaruu : Bien sûr, je suis tout à fait d’accord. En soi, on pourrait dire que la religion est la spiritualité transformée en arme contre les gens. Et ainsi ce que nous avons dit avant entre en jeu ; ils confondent la Religion avec la Spiritualité.

(Aparté de Gosia : vidéo de la mère de Gosia.

Voici le court clip que j’ai pris lors de ma dernière visite en Pologne. C’est ma mère, fervente catholique, qui parle de ses croyances. Cela montre très clairement 2 choses. La première est une confusion très claire entre la Spiritualité, l’impulsion innée dans l’esprit humain, et la Religion… mélangeant les deux comme si elles étaient inséparables. Comme vous le verrez, ma mère est hautement spirituelle et perçoit tout ce qui l’entoure comme faisant partie de l’Intelligence supérieure, la Source. Cependant, en raison du conditionnement, ses sentiments, et ceux de beaucoup d’autres ont été détournés et poussés vers le concept institutionnalisé, et vers de fausses divinités, et pour elle, il est impossible maintenant de séparer les deux.

La deuxième chose qui est claire ici est le manque de connaissances historiques à propos de Jésus. Sa croyance est purement basée sur ce qu’on lui a dit. Et c’est ainsi que sont la plupart des catholiques et des chrétiens. Désolé maman, mais merci de m’avoir laissé t’utiliser comme exemple pour cette vidéo.)

Gosia : Oui. Une autre chose m’est venue à l’esprit en voyant des gens comme ma mère, par exemple, avec une telle dévotion envers Jésus. Je pense que ce qui arrive à ces gens est qu’ils ont vraiment accès au monde spirituel… à la zone éthérique d’eux-mêmes… mais ils la confondent avec la personne de JÉSUS à laquelle ils se sentent « proches » alors qu’elle est eux-mêmes dans les plans les plus élevés. Ils se sont connectés à eux-mêmes, à leur moi supérieur. Mais leur programmation religieuse présente cela à leur esprit comme JÉSUS, ou quelque chose d’extérieur. C’est juste ce que je pense.

Swaruu : Oui, et ici nous ajouterions qu’ils manifestent tout ce en quoi ils croient vraiment. Et oui, je l’accepte. Jésus est très réel pour eux (ce que le chat cosmique est pour le chat sur la chaise derrière moi maintenant).

Il est très confortable de suivre ce qu’on leur dit. Ne pas avoir à assembler d’eux-mêmes toute la cosmologie de la réalité.

Un autre problème est qu’on dit que la religion a fait beaucoup de bien dans le monde, pas seulement du mal. Et qu’elle a fait des choses pour des personnes isolées. C’est pourquoi on dit qu’elle a fait beaucoup de bien et que beaucoup de gens la défendent pour cette raison. Et je ne doute pas du point de vue individuel tel que « Jésus a fait beaucoup de bien à ma grand-mère. »

Vu sous cet angle, c’est vrai. Par conséquent, si nous enlevons Jésus à « ma grand-mère », elle n’aurait plus aucune raison de vivre, d’avoir confiance et de croire en elle-même, plus de mécanisme de survie. Je ne doute pas que sur le plan personnel, c’est quelque chose de « bon » pour les gens, du moins pour certains. Mais du point de vue plus général, la religion a causé un tort incommensurable et gigantesque à l’humanité. C’est l’excuse la plus utilisée, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, pour déclencher des conflits et des guerres entre voisins et entre nations.

Pour moi, ce dont nous discutons ici aujourd’hui est la raison pour laquelle un peuple devrait être laissé seul pour suivre sa propre voie spirituelle, sa propre voie d’expansion ou peu importe comment il l’appelle. Respectez et ne critiquez pas.

Mais si nous empruntons cette voie… nous arrêtons ce travail de transmission d’informations. Et nous ferions comme les autres races de la Fédération entre autres. Respectez, taisez-vous, regardez ailleurs.

OUI. Du point de vue le plus étendu Jésus existe, bien sûr, il existe… Peut-être pas comme un homme, mais comme un concept. Respectez-le comme tout le reste alors. Ne dites rien. Mais alors, ne dites rien sur tout le reste aussi. Respectez aussi ce que croient les Rothschild. Respectez le nazisme. Respectez les idéologies islamistes extrêmes. Respectez quiconque tue des phoques pour leur peau. Dans l’aspect le plus étendu, rien n’a d’importance, tout est microscopique pour le cosmos. C’est pourquoi les autres sont silencieux.

Les « dames » qui ont Jésus comme unique relation personnelle, le seul « amour » de leur vie, les personnes seules, les inadaptés, de quel droit attaquons-nous? Ou de quel droit disons-nous tout cela?

Il doit y avoir un critère pour savoir si quelque chose est vrai ou faux. Selon le critère que nous avons déterminé ici, le concept est faux. On a toutes les données nécessaires pour s’en assurer. Mais elles ne seront jamais suffisantes pour un grand nombre. On vous offre un point de vue de plus, comme toujours. Mais qu’il soit clair que pour moi, Swaruu, je suis sûre que Jésus n’existait pas, que tout est mis en place pour le contrôle de la population par la Cabale et qu’à cette époque la Cabale était (et est toujours) à Rome.

 

2 commentaires :

  1. Concernant Jeshua…
    Yazhi Swaruu, pléiadienne de Era, s’appuie sur les évangiles d’une part et la domination et les horreurs commises au cours des siècles, par l’église satanique romaine, d’autre part, pour nier l’existence historique de Jeshua.
    Nous pouvons insister ici sur le fait que le Maître n’a jamais demandé d’église. L’église romaine à été créé par deux renégats, Pierre, qui renia l’Enseignant par trois fois et Paul de Tarse, qui frappait Maria de Magdala, avant qu’elle n’épouse Jeshua et aille se réfugier chez son oncle Joseph, où elle le rencontra de nombreuses fois, avant le mariage à Cana.
    Cette étude n’est pas sérieuse. Swaruu ne parle pas de l’expérience de Daniel Meuroi, qui suivit la vie de l’enseignant au moyen des mémoires akashiques, de sa naissance, jusqu’à sa sortie du coma après la crucifixion et son départ pour le Tibet.
    Dans un autre domaine, il semblerait que les pléiadiens se soient forgé de fausses croyances, imaginant un Créateur, Lumière pure. S’il s’agit de l’Ether, Créatrice des cent mille Créateurs du Multivers, cela semble juste… Mais lorsque nous leur demandons une aide, pour que s’arrête les persécutions du « Dieux des trois religions », ils refusent de croire qu’il est composé d’une partie d’ombre prédominante. Pour éviter toute confusion, il est question ici du Créateur de notre Univers, qui contient dix mille galaxies, au sein d’un Multivers, qui contient lui-même cent mille Univers. Chaque Univers est créé par un Créateur, lui-même créé par l’Ether, pur Lumière, qui leur laisse tout pouvoir.
    Notre problème sur Terre, c’est que le Dieu des trois religions est composé de 35% de Lumière et de 65% d’Ombre… ce qui explique :
    1) Toutes les horreurs commises, comme par exemple les guerres d’Orion, qui finirent par exterminer les populations incarnées de Vénus et de Mars, rapprocher Mercure et Vénus du Soleil, permuter et éloigner du Soleil Saturne et Jupiter et enfin détruire Tiamat, dont il ne reste que la ceinture des astéroïdes, ce qui provoqua le déluge sur la Terre. (Cela devrait parlé à tous les Pléiadiens !)
    2) Tous les massacres et holocaustes relatés dans le livre d’Isaïe, dans la bible…
    3) Toutes ces guerres ininterompues sur Terre ces deux derniers siècles…
    « S’il y avait un « Bon Dieu » expliquent certaines personnes, il n’y aurait pas toutes ces guerres, et toutes ces horreurs, qui existent depuis toujours… Ils n’ont pas tort. Par contre, cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de Créateur de notre Univers, mais celui-ci est composé de 65% d’Ombre.
    D’un autre côté il existe beaucoup d’Êtres de Lumière à 100%, qui font tout ce qu’il peuvent pour nous aider : par exemple, alors que je suis martyrisé depuis cinq ans, pour m’empêcher d’enseigner et d’agir, comme je l’ai déjà indiqué, je suis vraiment beaucoup aidé. Je ne mentionne ici que ce que j’ai constaté parmi certaines de mes expériences vécues. J’ai été et suis toujours aidé par :
    La Source de Lumière qui agit dans tout le système solaire. (Mais Elle ne peut pas en sortir.)
    La Source de Lumière de L’intra Terre, qui fait tout son possible pour aider les terriens de la surface.
    Les Avatars, Jeshua, (qui m’a sauvé la vie…) Bouddha, Sri Aurobindo,
    Les Anciens, Melchisedech,
    Meryem, Maria de Magdala, les Anges de la cabbale et toutes les autres familles d’Anges de la Terre… (que personne ne connaît, mis à part quatre ou cinq terriens.)
    Les Anges de Vénus, de Mars et de Jupiter,
    Les Anges des Pléiades… (Je suis aidé actuellement par les Sources de Lumière du système solaire et de l’intra Terre et par un Ange des pléiades, tous les trois de 8ème densité)

    Il ne s’agit donc pas là de « croire » ou de ne « pas croire », (Celui qui croit ne sait rien de plus que celui qui ne croit pas.) mais, pour ma part, d’expériences vécues, qui permettent de « dire » (sagen au sens de Heidegger) « Je sais » : Je sais que Jeshua à vécu historiquement !

    • Bonjour Serge Queudeville et merci pour votre intervention 🙂 Pour moi, remettre sa souveraineté à un autre fait parti de la manipulation que nous subissons depuis des millénaires. Le créateur est tout simplement vous car vous creez votre propre réalité. Nous avons un pouvoir énorme, de la source de toute chose car nous sommes un fragment holographique ! Comme dit Swaruu si nous prenons une grande image et la reproduisons en toutes petites images holographiques, ces hologrammes seront identiques à la grande image, avec toutes les proprietés et les details. Chacun d’entre nous est un point d’attention de cette source. J’ai lu de tas de livres dont le livre d’Urianta … ce n’est que manipulation visant à ce que l’humanité ne se réveille pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.