l’histoire de Merlin, les druides , Shaman

Histoire de Merlin de la disparition des Druides, l’incendie de la Bibliothèque d’Alexandrie,réinitialisation de la société par la cabale….

Depuis 2008 l’équipe des Taygetiens a contacté des centaines de personne sur Terre pour le programme officiel « premier contact ». Le programme n’est plus d’application depuis, cependant Swaruu et l’équipe Taygetienne ont continué le contact avec Robert et Gosia de Cosmic Agency. Les themes divulgués sont spirituels, métaphysiques, historiques, scientifiques, et technologiques.

Les informations ne sont pas canalisées. Elles sont directement écrites utilisant les technologies terrestres via internet.

C’est la première fois de l’histoire qu’une race extraterrestre partage directement de telles et énormes quantités d’informations.

C’est le moment pour nous de se réveiller et d’en apprendre plus sur la réalité qui nous entoure !

Les principaux contacts :

Swaruu de Erra (Yazhi Swaruu) est une jeune femme de l’étoile Taygeta dans les Pléiades et vient d’une de ses 4 planètes – Erra.

Elle est pilote de chasse, experte en ligne de temps (timelines), et guide spirituel pour nous tous aussi bien que l’équipe des Taygetiens elle-même.

Anéeka de Temmer est une jeune femme de l’étoile Taygeta dans les Pléiades et vient d’une de ses 4 planètes – Temmer.

Elle est arrivée en orbite terrestre en avril 2016, son rôle dans le groupe est chef des analystes terrestre autant que pour les données spatiales. De plus, et parmi d’autres tâches, sa spécialité est portée sur les « ordinateurs » holographiques à bord.

DRUIDES, MERLIN, CHAMANS, ET CONNAISSANCES INTERDITES DÉTRUITES PAR LA CABALE –

 

ATHENA SWARUU Publié le 27 novembre 2021 par lAgence Cosmic, Gosia

Traduit par annuairegalactique.com

 

Swaruu X (Athena) : C’est un sujet énorme. Contrairement à Jésus-Christ, Merlin et le roi Arthur étaient des personnages réels. Il y a des tentatives pour les discréditer en tant que légendes, mais ils ne le sont pas et j’ai des données solides qui indiquent, par exemple, que Merlin était probablement le dernier druide de Grande-Bretagne et oui, il avait des connaissances gnostiques avancées, ainsi que des connaissances en technologie et en alchimie que les gens de l’époque considéreraient comme des pouvoirs magiques. Oui, j’en suis absolument certain.

 

Je ne sais pas s’il était LE dernier druide, mais je sais que Merlin était un druide. Et cela explique aussi pourquoi ils ont essayé d’effacer sa grande influence en n’en faisant qu’une légende, comme ils ont essayé d’effacer complètement tout ce qui a trait aux druides, aux gnostiques, et à leur participation à la culture celtique, et avec elle à la formation de la Grande-Bretagne – plus précisément de l’Irlande et de l’Écosse, et de là au reste du monde occidental.

 

Merlin était le conseiller royal du roi Arthur. Et son ami. Le Roi Arthur ne faisait rien sans en parler d’abord à Merlin. C’est un mystère de savoir comment Merlin a fini.

 

Il a existé des gens qui correspondaient aux profils de Merlin et d’Arthur. Mais en soi, ce que l’on appelle l’histoire elle-même, ce que l’on trouve dans les livres anciens, est une compilation corrigée et augmentée de nombreux événements de l’époque, mélangée à des choses qui ne peuvent pas être vérifiées et qui, très probablement oui, était de la littérature de fiction.

 

Mais la base mythologique de ces légendes reprises par plusieurs auteurs est réelle. Même si ces légendes semblent provenir des Bardes, qui en fait travaillaient main dans la main avec les Druides comme ceux qui ont raconté ou transmis l’information. Un autre problème est la conception moderne de la fiction qu’ils appliquent à tort au passé. Car c’est à l’époque moderne, du XIXe siècle à nos jours, qu’est née la littérature de fiction romanesque telle qu’on la connaît aujourd’hui.

 

Oui, il est vrai qu’auparavant il y avait beaucoup de romans, mais pas avec la même structure moderne qui est fondamentalement de la fiction totale, comme les romans d’amour ou les genres policiers, et la science-fiction plus récente qui, dès le début, est née comme un genre littéraire contrôlé, et avec des agendas de contrôle derrière elle. Dès le début.

 

À quelques exceptions près.

 

En généralisant un monde littéraire immense et très riche, il y avait dans ce cas les Sagas qui sont une compilation de forme artistique hyperbolique d’événements réels, puisqu’à cette époque il n’y avait pas de nouvelles, de journaux, ou quoi que ce soit de cette nature, pas de médias de masse, donc c’était aux gens comme les Bardes de transmettre l’information, et ils avaient une autre mentalité, dans le sens qu’ils s’efforçaient de garder l’histoire telle quelle, sans ajouter des éléments d’exagération ou fictifs. C’est à partir de ces Sagas, lourdement détruites depuis l’époque des empereurs romains (avant généraux) Vespasius et son fils Titus, que naît et se développe la destruction systématique de tout ce qui a trait aux Druides et aux Bardes depuis l’année vers : 50 avant J.-C., jusqu’à l’apparition de l’Inquisition française vers le 11ème siècle, qui remplace ce système par un système plus généralisé de contrôle et de domination de l’information et des croyances du monde contrôlé par Rome Cabale.

 

Donc, savoir quelle part du Roi Arthur et de Merlin est vraie est un cauchemar. Mais ce qui est vrai, c’est qu’il y avait des gens avec ces caractéristiques juste au moment où les premières croisades ont commencé à avoir lieu. C’est le point ou le cadre historique le plus fiable dans lequel se déroule cette histoire.

 

Robert : Mais Merlin et le Roi Arthur étaient après les Romains…

 

Swaruu X (Athena) : Oui bien sûr, c’est pour cela que je dis plus haut qu’ils vivaient à l’époque des premières croisades. Le problème est qu’à cause de l’ajout de 300 ans au calendrier grégorien, il n’est pas possible de bien calculer le temps.

 

Mais la procédure de persécution contre les Druides et les Bardes a commencé avec Vespasius et Titus à l’époque romaine autour de l’invention de Jésus-Christ, et cette persécution a continué à partir de ce moment jusqu’aux années vers le 11ème siècle avec l’introduction de l’Inquisition française. Ce qui détermine environ 11 siècles de destruction progressive contre les Druides et les Bardes et la destruction de la culture celtique en général.

 

Robert : Donc ce que l’on peut savoir sur Merlin aujourd’hui est encore de la désinformation avec un agenda de contrôle ? Comme le fait que les Druides étaient une invention mythologico-littéraire. Et pourquoi un tel intérêt pour la destruction des Druides et des Bardes ?

 

Swaruu X (Athena) : Oui, c’est ainsi que cela est traité dans de nombreux endroits, si ce n’est en niant totalement l’existence des druides en tant qu’inventions littéraires, en utilisant la Saga de Merlin et du Roi Arthur comme exemple de druides-fiction, puis en acceptant qu’ils ont existé mais qu’ils n’étaient que des prêtres barbares et des peuples non civilisés qui n’utilisaient même pas l’écriture.

 

C’est ce que l’on dit officiellement des druides et des bardes, qu’ils n’utilisaient pas l’écriture, c’est dire à quel point ils étaient primitifs. C’est de la désinformation de la Cabale. Ce qui s’est réellement passé, c’est que tous leurs écrits ont été soit confisqués par le Vatican et emmenés à Rome, soit détruits et brûlés.

 

Il est également très important de faire le lien avec la destruction et le brûlage des livres et des papyrus de la Bibliothèque d’Alexandrie qui n’était rien d’autre qu’une partie de la destruction des documents, des livres et des écrits des Druides et des Bardes. C’est très important car cela détruit la véritable histoire de l’humanité, car ces écrits et ces récits historiques relient le peuple celte, les druides et les bardes, à la civilisation égyptienne, qui est la base même de cette civilisation. Ce que les historiens officiels nient avec véhémence. Mais que les vrais chercheurs, qui sont peu nombreux, et nos archives indiquent clairement comme étant la vérité :

 

Le point de la planète où est née la civilisation occidentale est l’Irlande/l’Écosse, qui précède l’Égypte pré-dynastique, Babylone Sumer et la Chine.

 

Et pourquoi un tel intérêt pour la destruction des Druides et des Bardes ? Parce qu’en premier lieu, ils ont raconté et enregistré des informations allant de la médecine à la technologie et à l’histoire qui contredisent la nouvelle histoire officielle que la Cabale était en train de mettre en place en tant que World Reset à l’époque de Vespasien et Titus, où il était nécessaire d’effacer toutes les informations avant l’imposition d’un nouveau paradigme mondial. C’est-à-dire effacer tout le passé pour n’adopter que l’histoire créationniste de la nouvelle religion judéo-chrétienne basée sur les écrits de l’Ancien Testament et du Nouveau Testament.

 

Ils devaient effacer tous les documents historiques et les connaissances de toutes sortes qui contredisaient l’Ancien et le Nouveau Testament, afin que Rome-Cabal ait un contrôle total sur la vérité et sur les gens.

 

Robert : Incroyable, la destruction de l’histoire de l’humanité par la combustion des livres. Swaruu X (Athena) : La censure et le brûlage de livres d’aujourd’hui répondent aux mêmes intérêts et aux mêmes auteurs. C’est la même chose, le même agenda. C’est pourquoi ils ont détruit les Druides.

 

Il est vrai qu’il peut y avoir eu d’autres raisons plus localisées, comme c’était le cas pour l’ensemble de l’Union européenne.

 

La domination romaine sur les terres de Grande-Bretagne, mais ce n’est pas seulement cela, cela va au-delà. Robert : L’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie était-il contemporain de l’incendie des livres des druides et des bardes ? D’après ce que j’ai compris, c’est à ce moment-là que l’on fait une remise à zéro vers une nouvelle civilisation qui serait la civilisation actuelle.

 

Swaruu X (Athéna) : Oui, c’est juste au moment où la campagne de destruction du peuple celte, des druides et des bardes a commencé. Ils ont commencé par l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie parce que les Romains savaient qu’il y avait là une collection d’écrits très complets sur l’histoire du monde, et sur les technologies, et la sagesse de toutes sortes venant des gnostiques, qui sont liés aux Druides et aux Bardes.

 

Il faut noter que la bibliothèque d’Alexandrie était particulièrement dangereuse pour Rome Cabale et leurs intérêts parce que c’était physiquement juste dans les terres du Moyen-Orient (Égypte) où ils ont développé leurs histoires du peuple juif qui quitte l’Égypte en suivant Moïse et passe 40 ans dans le désert à la recherche de la Terre Promise, et c’est quand Moïse monte au Mont Ararat et « Dieu » lui donne les tablettes avec les 10 commandements qu’il met dans l’Arche d’Alliance.

 

Ce qui se trouvait dans la bibliothèque d’Alexandrie était des documents qui ne pouvaient pas être laissés sur place mais qui devaient être emmenés au Vatican et les copies détruites (l’incinération elle-même) parce que ces informations gnostiques, druidiques et bardiques contredisaient leurs histoires de l’Ancien et du Nouveau Testament.

 

Ainsi, le lien entre l’imposition de la nouvelle religion judéo-chrétienne et le thème de l’invention de Jésus-Christ va de pair et est directement lié à l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie.

 

Ces informations et ce que je dis ici sont entièrement ou presque entièrement basés sur des archives non-humaines et sur les expériences d’autres versions de Swaruu qui vivaient cela en chair et en os à cette époque. Ils ont laissé des traces détaillées sous forme de journaux à bord de leurs vaisseaux Suzy, qui ont ensuite été téléchargés dans les banques de données de l’IA de vaisseaux Suzy plus récents, comme celui-ci.

 

L’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie est lié à la destruction des Celtes, Druides et Bardes, et connexion avec les Gnostiques comme moyen d’introduire leur religion judéo-chrétienne, vous ne trouverez pas cela sur le net ou dans les livres sur Terre. Ou si c’est le cas, je serais très surpris car les rares personnes qui font le lien sont toujours embourbées dans leur propre brouillard historique et perdent leur temps à déchiffrer l’époque de Jésus.

 

Et j’ai le sentiment que ces informations peuvent être considérées comme dangereuses ou sensibles pour la Cabale, car elles les exposent pour ce qu’elles sont et leurs astuces. Et ils pourraient enquêter ou demander où vous avez pris cela. Ce sont de fortes accusations basées sur des faits solides. Ce sont des informations que les gens ne devraient pas avoir, selon eux, parce qu’ils ont essayé d’effacer ce qui a été dit ici aujourd’hui pendant la majeure partie de 2000 ans.

 

Je pense que c’est un sujet énorme, nécessaire et qui va loin. Même s’il n’est pas pris en compte comme nous le souhaiterions. Il ne le sera jamais, car ce n’est pas comme ça que le monde fonctionne. Ils l’enterreront comme de la désinformation, comme ils le font toujours, parce qu’ils sont parvenus à la manière la plus efficace de cacher tout ce qui les contredit, c’est-à-dire que tout est Fake News, et l’utilisation de la technologie numérique et d’Internet ne leur sert qu’à tout cacher au grand jour. Parce que vous ne pouvez pas vérifier la véracité de quoi que ce soit en ligne, contrairement à ce qui se passait à l’époque de la Bibliothèque d’Alexandrie, que si vous aviez un papyrus écrit dans vos mains, c’était un document fort comme preuve de la véracité de ce qu’il allègue. C’est pourquoi ils ont dû tout détruire. Nous, les Swaruu, sommes ici depuis près de 12 000 ans, sans avoir jamais été humains, mais cela fait de nous un pont entre les extraterrestres et les humains, car nous connaissons bien les deux mondes et pouvons faire le lien entre ce qui se passe à l’extérieur de la Terre et ce qui se passe à l’intérieur. Et peu de races non-humaines ont cette capacité. Les Taygètes essaient, mais ils ont de nombreux problèmes. Robert : Je sais. Athena, qu’est-ce qu’un druide exactement ? Quel était leur rôle auprès des citoyens ? Je pense qu’ils étaient à la disposition de tout le monde. Que ce soit les gens, les plantes, les animaux, etc. Traitaient-ils tout le monde de la même façon ou ai-je tort ? Croyaient-ils aux divinités ?

 

Swaruu X (Athéna) : Pour répondre à cette question, je dois d’abord étudier comment le druide est perçu depuis la Terre, car je n’ai que mes propres concepts que je vais donner ci-dessous. C’est important car le fait que je mentionne les différences dénote une connaissance de ma part sur le sujet et pas seulement une imposition directe ou une spéculation de ma part à ce sujet.

 

Pour moi, un druide est essentiellement une personne sage, qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme, car à l’époque, il y avait les deux, bien que le concept soit centré sur la figure masculine. Ils possédaient des connaissances très avancées qui leur avaient été transmises par d’autres druides depuis des temps très reculés remontant jusqu’à l’Atlantide et l’émigration de l’Atlantide vers les Highlands d’Irlande et d’Écosse.

 

Leurs connaissances concernaient la médecine et l’herboristerie, ainsi que l’histoire, et aussi des concepts très avancés de métaphysique et de la connexion entre le monde dit matériel et le monde des esprits, de manière similaire ou comparative aux connaissances des chamans, ou sages, guérisseurs des peuples amérindiens, avec lesquels ils partageaient le même type d’informations provenant de la même source ancestrale initiale. C’est-à-dire, la maîtrise de l’herboristerie et de la médecine et leur connexion avec le monde mystique-spirituel-éthérique où ils pouvaient accéder pour demander des faveurs aux esprits, entités et personnes désincarnées afin de mener à bien leurs objectifs, qui étaient principalement la guérison d’une personne.

 

Les druides savaient qu’il n’y a pas de monde physique, que tout est éthérique et que tout est interconnecté, qu’il n’y a pas de barrière claire entre le monde « esprit » et le monde « matériel-physique », et que les causes de toutes les maladies, et je dis bien toutes, sont un déséquilibre par interférence entre un côté et l’autre, le côté de la conscience pure qui génère le monde physique projeté principalement et essentiellement à travers le corps appelé physique.

 

Ils travaillent donc avec un pied sur le côté spirituel et l’autre sur le côté physique comme un pont, en tant que Swaruu’s, nous sommes des ponts entre l’extraterrestre et l’humain. On peut aussi les appeler des sorciers puisque la sorcellerie elle-même est cela, l’interconnexion et l’utilisation des caractéristiques de ce qui est possible et réalisable dans un royaume appliqué à l’autre.

 

Ainsi que l’interprétation familière ou des gens normaux, dans le sens où tout ce qui n’est pas expliqué, tout ce qu’ils ne savent pas, ils l’interprètent comme de la magie, alors qu’en réalité il ne s’agit que de technologie ou de connaissance pure. Et de savoir comment l’appliquer.

 

Il convient de noter que cela n’est pas sans risques sérieux et je ne suggère en aucun cas d’essayer cela « à la maison » car cela implique des forces qui sont non seulement inconnues, mais qui peuvent être très dommageables.

 

Les druides sont également considérés comme des gardiens de l’information, des enregistrements de toutes sortes, des gardiens du « Grand Logos » tel qu’il est défini et qui comprend la médecine, l’histoire et la technologie ainsi que les comptes de toutes sortes.

 

Les druides sont aussi simplement considérés comme des sages, des guides, des anciens à qui l’on peut demander conseil. Et tout ce qui précède implique logiquement qu’ils avaient un lien très fort avec la nature, car ils ne la séparent pas de ce qu’ils sont, et de ce que nous sommes tous. Ils savaient comment utiliser sa force vitale à leurs fins, les propriétés de chacune de leurs plantes (herboristerie) et la force des esprits des arbres et de toute la forêt. Savoir comment se connecter et interagir avec d’autres êtres qui ne sont pas entièrement physiques, les « élémentaux ». Savoir comment invoquer leurs caractéristiques pour obtenir de l’aide, pour réaliser leurs objectifs.

 

Les Druides sont pris avec une connotation fortement positive, pour ne faire que le bien, mais la notation ou le nom Warlock, Sorcière, peut être appliqué au même Druide en observant seulement où il penche, vers le bien ou le mal, même en considérant que la notion de bien et de mal est relative.

 

Tout le contexte des Druides et des Celtes a une forte inclinaison vers le monde anglophone comme il est logique. Il convient de noter que lorsqu’ils étaient positifs, on les appelait druides, et dans le cas contraire, on les appelait sorciers, ce qui a une connotation négative ou régressive. Étant donné qu’ils sont fondamentalement les mêmes. Par exemple, Gandalf est un druide et Sauron un sorcier.

 

Bien qu’il soit difficile de le dire avec certitude, depuis les derniers druides celtiques, soit ils s’appellent eux-mêmes ainsi et ne sont même pas l’ombre d’eux-mêmes, soit ils se cachent simplement pour échapper aux persécutions, même aujourd’hui. Je me risquerais à dire que les personnes les plus proches d’être de vrais druides avec la connaissance de l’ancien monde, ne sont pas dans l’ancien monde mais vivent parmi les peuples amérindiens.

 

Plus précisément, on les trouve aujourd’hui dans la nation Navajo. Les Navajos, dont le nom correct ressemble à Dine’Mike’Ya (phonétique), conservent encore aujourd’hui des compétences druidiques. On les appelle les hommes médecine, les sages, les prêtres ou les sorcières. Associés au véritable phénomène des Skin-Walkers de cette région.

 

Ils sont extrêmement secrets quant aux personnes à qui ils transmettent ce genre d’informations et ne les partagent qu’avec un groupe extrêmement exclusif au sein de leur propre nation Navajo. Les informations que je vous donne sur l’existence de sorciers et de chamans ayant une connaissance très détaillée de tous les arts druidiques sont encore une fois sensibles et difficiles à obtenir, je partage ici des secrets Navajo. Ils conservent les moyens de se connecter au monde des esprits, ils peuvent encore leur demander de l’aide, et ils vivent également avec un pied sur le côté physique et un pied sur le côté spirituel.

 

Les gens sur Terre sont fortement conditionnés pour croire uniquement en l’existence de ce qui est matière physique selon eux, (car même cela n’est pas réel comme ils le croient), ils ne sont donc pas conscients de tout ce qui les entoure et interfère avec leur vie quotidienne. Ces chamans Navajo savent ce qu’ils font, ils connaissent leur art, et ils le cachent pour ne pas être persécutés. Et leurs capacités sont comparativement similaires à celles des druides celtiques, car ils savent aussi comment modifier la réalité elle-même, la perception et la conjonction-interférence entre les deux côtés, physique et spirituel. Ils maîtrisent des capacités telles que la transformation (métamorphe) et la téléportation. Entre autres capacités. Cela peut être vu et observé dans les légendes extrêmement réelles et avec des preuves solides des Skin Walkers et des Nahuales, plus bas en Amérique latine.

 

Il n’y a pas de monde matériel, tout est monde spirituel. Ce ne sont que des idées qui forment le concept et les propriétés que vous appelez le monde matériel. Mais il existe d’innombrables autres mondes créés avec d’autres types d’idées et donc avec d’autres règles.

 

Robert : Les Indiens d’Amérique ont cette connaissance grâce aux Druides celtiques ? Que sont les « vrais phénomènes de Skin-Walker » ? C’est-à-dire qu’aucun vrai Druide ne se vanterait de se revendiquer Druide ?

 

Swaruu X (Athéna) : Les Indiens d’Amérique ou les chamans des peuples amérindiens ont cette connaissance à partir de la même branche de base ou de la même source de base que les Celtes, mais pas grâce aux Celtes. C’est-à-dire que les deux ont été nourris, stimulés et créés en même temps. Ceci depuis la réapparition de la vie sur Terre juste après le grand déluge. C’est-à-dire depuis au moins 12 000 ans.

 

Robert : Donc nos idées sur la Terre,  » l’inconscient collectif « , nous fait penser qu’il s’agit de deux mondes alors qu’ils n’en font qu’un.

 

Swaruu X (Athéna) : Oui, c’est en gros ce que c’est, simplifié, parce que l’inconscient collectif est l’ensemble des idées qui par des accords sociaux forment ce qui est accepté comme réalité sur Terre. Mais comme je l’ai dit plus haut, ce ne sont que des idées. Un cadre de croyances. Même votre science est basée sur ce même cadre d’idées créant un monde mathématique auto-entretenu qui ne reflète pas le monde extérieur.

 

Ce qu’on appelle le monde des esprits n’est rien d’autre que le transfert des mêmes accords et du même système de croyances encadré par l’inconscient collectif, vers le monde non matériel à travers les personnes décédées, les désincarnés, car lorsqu’ils meurent, ils emportent leurs systèmes de croyances et leurs perceptions, leurs préjugés et leurs attentes, de « l’autre côté », créant dans le monde dit éthérique, un reflet grossier et caricatural du même monde matériel dans lequel ils se trouvaient de leur vivant. Ce qui se passe ici, c’est que les personnes fortement attachées au matériel, à leurs idées sur ce qu’est le monde matériel, sont celles qui restent et ne transcendent pas vers d’autres plans supérieurs, c’est-à-dire qu’elles ne se réincarnent pas sur d’autres planètes ou ne retournent pas à la Source. Ce sont les soi-disant « âmes perdues » qui errent en tant qu’entités et esprits entre leur monde et le monde dit matériel.

 

Ce type d’âmes « perdues » conserve le Moi et l’idée de « je », de se sentir « quelqu’un », donc elles manifestent encore un « corps » perceptible pour elles et pour « les autres » parmi elles qui, en ayant la même perception ou fréquence existentielle, partagent un nouvel inconscient collectif mais du côté éthérique ou spirituel. Comme ces personnes n’ont pas transcendé, elles sont attachées à des idées fortement autodestructrices, ou matérielles, avec tout ce qui va avec. Leurs valeurs, pas très positives, et les déformations tordues de leurs concepts de la réalité, forment avec cela un reflet caricatural de ce qu’était le monde lui-même de leur vivant. C’està-dire que le même monde matériel, les mêmes rues et les mêmes bâtiments, peuvent être vus ou manifestés pour eux dans leur esprit dans ce côté non-physique, mais comme leur esprit, leurs concepts et leurs valeurs ne sont pas très positifs, cela se reflétera également dans ce monde, créant ainsi une version sombre de la réalité physique telle qu’elle est connue du côté des vivants. Les mêmes rues et bâtiments, mais tous lugubres, décadents et avec des problèmes, car ils y forment aussi des clans et des groupes ou des gangs.

 

Mais ce n’est que le reflet d’eux-mêmes, parce qu’ils sont concordants avec cette fréquence et parce qu’ils ne savent pas vivre ou exister autrement, conséquence directe de la désinformation que la Cabale-Illuminati a imposée à la population. Robert : Mais sont-ils conscients de la  » copie  » du monde dans lequel ils se trouvaient et où ils sont maintenant ?

 

Swaruu X (Athéna) : Cela dépend de chaque esprit individuel. Beaucoup le savent et restent là, parce que c’est là qu’ils vivent, c’est ce qu’ils sont et c’est ce qu’ils choisissent d’être. D’autres ne le savent pas, ils n’ont pas réalisé qu’ils sont « morts », ceci pour diverses raisons, comme l’extrême rapidité avec laquelle ils sont morts ou les caractéristiques générales entourant leur mort.

 

Robert : Est-ce qu’ils essaient de se connecter de l’astral avec ce monde 3D ? Pour poursuivre leurs plans diaboliques ?

 

Swaruu X (Athéna) : Ceux qui savent oui, le font en interférant fortement avec le monde matériel, par voie d’interférence et d’infestation d’entités dans les corps des vivants qui se laissent manipuler à partir de là, toujours par concordance de fréquences.

 

Il est donc très important de dire que le résultat de tout ce qui se passe dans le monde physique, ce qui se passe au jour le jour, n’est pas seulement le résultat des actions des vivants et de leur inconscient collectif, mais il est interconnecté et entremêlé avec le monde des « morts » du côté de l’éther, leurs agendas et leur propre inconscient collectif. Pour compliquer encore les choses, les deux mondes ont également de fortes interférences avec d’autres mondes, avec les soi-disant extraterrestres, leurs vies matérielles, leur propre inconscient collectif, qui se mélangent tous dans le monde matériel de la civilisation humaine, et à l’extérieur aussi, dans une énorme soupe d’interférences.

 

Et pour rendre tout cela encore plus compliqué, il faut ajouter à cela l’interférence directe d’autres lignes temporelles dites « de temps » qui ne sont pas isolées les unes des autres en particulier, interférant les unes avec les autres avec une forte influence. Et tout ce qui précède est mon explication de la raison pour laquelle le sujet de Merlin et du Roi Arthur est un peu difficile à clarifier avec précision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.