le vrai visage de la planète Vénus

Depuis 2008 l’équipe des Taygetiens a contacté des centaines de personne sur Terre pour le programme officiel « premier contact ». Le programme n’est plus d’application depuis, cependant Swaruu et l’équipe Taygetienne ont continué le contact avec Robert et Gosia de Cosmic Agency. Les themes divulgués sont spirituels, métaphysiques, historiques, scientifiques, et technologiques.

Les informations ne sont pas canalisées. Elles sont directement écrites utilisant les technologies terrestres via internet.

C’est la première fois de l’histoire qu’une race extraterrestre partage directement de telles et énormes quantités d’informations.

C’est le moment pour nous de se réveiller et d’en apprendre plus sur la réalité qui nous entoure !

Les principaux contacts :

Swaruu de Erra (Yazhi Swaruu) est une jeune femme de l’étoile Taygeta dans les Pléiades et vient d’une de ses 4 planètes – Erra.

Elle est pilote de chasse, experte en ligne de temps (timelines), et guide spirituel pour nous tous aussi bien que l’équipe des Taygetiens elle-même.

Anéeka de Temmer est une jeune femme de l’étoile Taygeta dans les Pléiades et vient d’une de ses 4 planètes – Temmer.

Elle est arrivée en orbite terrestre en avril 2016, son rôle dans le groupe est chef des analystes terrestre autant que pour les données spatiales. De plus, et parmi d’autres tâches, sa spécialité est portée sur les « ordinateurs » holographiques à bord.

Merci à  Robert et Gosia de Cosmic Agency.

La divulguation ci-dessous est la transcription en Francais et vous pouvez trouver l’originale ici :https://swaruu.org/transcripts/mercury-venus-and-vietnam-war-what-s-on-venus-direct-extraterrestrial-information

MERCURE, VÉNUS, ET LA GUERRE DU VIETNAM - QU'Y A-T-IL SUR VÉNUS ?

 

Swaruu : Quelques points à considérer. Je ne peux pas détailler les habitants de Jupiter. Je ne peux pas expliquer les habitants de Saturne / Uranus / Neptune. Ce n’est pas une bonne idée que cela soit encore connu. Ce que vous devez savoir, c’est qu’il s’agit d’un grand système solaire avec 13 planètes. Le problème est qu’il y aura un grand « trou » en termes de ces planètes. Ce qui se passe, c’est que ce n’est pas la vie telle que vous la connaissez ou telle qu’on s’y attendrait. Si nous y allons, nous entrerons dans une spirale métaphysique compliquée. Et ceux de Jupiter sont parmi ceux qui ont explicitement dit qu’ils ne devaient pas être mentionnés. Le sujet est délicat.

Robert : Ok, allons-y étape par étape, Swaruu. Pourquoi dites-vous que ce système solaire est si grand, 13 planètes ?

Swaruu : Parce qu’il y a plus de planètes que ce qu’ils disent. C’est juste que les gouvernements cachent 4 planètes manquantes et une autre que nous considérons comme une planète, contrairement aux gouvernements: il s’agit de Pluton.

Robert : Wow, merci. Et la vie, sur chacune d’elles, est leur point commun ?

Swaruu : Oui. Seulement, que certaines sont  » sortantes « , pour ainsi dire. Elles ont connu la vie et maintenant elles sont sur le déclin et en train de revenir à l’énergie potentielle… comme Mercure ou Pluton ou comme 3 des 4 qui sont inconnues sur Terre. D’autres sont en pleine splendeur comme Vénus, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. D’autres s’élèvent… développant une vie complexe, acceptant les nouveaux venus d’ailleurs. Comme Europe, comme Titan. Jupiter est plus comme un soleil, moins comme une planète. C’est pourquoi, pour la Fédération, sur les cartes des étoiles, ce système solaire est appelé Soleil-13.

Robert : Ok. Commençons par le début. Imaginez que vous sortiez par le portail de l’étoile Sun-13, c’est le nom correct, n’est-ce pas ?

Swaruu : Oui.

Robert : Ok, et vous arriveriez dans ce système solaire. La première planète serait Mercure ?

Swaruu : Mercure. Une planète chaude dépourvue de vie, seulement de la conscience primitive qui est en elle-même la vie. Mais c’est seulement la planète elle-même en tant que conscience. En tant qu’entité. Elle est très proche du soleil, l’énergie y est très élevée. Mais ce n’est pas propice à la vie biologique organique telle que vous la connaissez. Elle est juste respectée. Il n’y a pas grand chose à faire là-bas. Il n’y a pas de base non plus, l’environnement est trop hostile. Trop de radiations (pas de la chaleur, des radiations). Il peut y avoir des stations relais technologiques, des marqueurs, c’est tout. Un peu comme des phares. Sur Mercure, il n’y a que des stations relais ou des répéteurs de signaux muoniques.

Robert : Comme des phares ? Excusez mon ignorance. Qui a construit ces phares ? Et est-ce qu’il a des satellites artificiels ?

Swaruu : Ils sont comme les phares de la marine. Comme ceux qui se trouvent sur un rocher dans la mer pour que les navires ne s’y écrasent pas. Il n’a pas de satellites artificiels, seulement des appareils de surface. Il y a aussi des capteurs scientifiques de différentes races, dont Taygeta. Ils envoient des signaux aux vaisseaux sur l’activité solaire et le transit des vaisseaux spatiaux. C’est tout.

Gosia : Mais qui les a mis là ?

Swaruu : Plusieurs races, dont la nôtre.

Robert : Ok Swaruu. Passons à la planète suivante. Si je me souviens bien, c’est Vénus. Comment cela Se passe-t-il là-bas ?

Swaruu : Ok, comme Mars, Vénus est la planète avec l’histoire la plus riche. Ce que les humains voient de la Terre avec des instruments n’est qu’une partie filtrée d’un spectre énergétique plus large. Ils ne voient qu’une toute petite partie de ce qui est ici. Ils voient Vénus comme un endroit plein d’acide, de nuages de méthane, et de températures

horriblement élevées. Ce que vous voyez est la partie, disons, « 3D » de Vénus, pas la totalité. Tout ce qui est en dehors de la Terre est en 5D, comme nous l’avons déjà dit. Ils ne voient que jusqu’au numéro 3 : ils voient 1, 2 ou 3 mais ils ne voient pas les composantes 4 et 5 de Vénus, pour ainsi dire.
Vénus n’est pas une planète infernale. Vénus est une planète tropicale paradisiaque. Elle est comparable à Temmer, principalement constituée de mers avec de grandes îles. Elle est pleine de vie.

Surtout de la vie marine. Son climat est tempéré à chaud mais avec une température moyenne d’environ 30°C. Il y a beaucoup de palmiers et d’autres arbres. Vénus est la planète la plus favorable à la vie telle que nous la connaissons dans tout le système solaire. Pas la Terre. C’est Vénus. Et la Terre est comme Erra, principalement des forêts, mais comme la Terre était avant le déluge car maintenant elle a plus d’eau qu’Erra.
Qui l’habite ? Des Vénusiens plus humains, exactement comme ceux de la Terre. Les transits se faisaient de la Terre vers Vénus et vice versa par les bases de l’Antarctique avec des navettes aux itinéraires fixes jusqu’au blocus de la Fédération. Maintenant, cela ne peut se faire que par des portails.
Vénus est une planète de villégiature pour la cabale. Elle est prise…
La population y est normale, les problèmes sont les mêmes que sur Terre, mais le « Nouvel ordre mondial » y est déjà présent. Ils ont une économie monétaire ressemblant à celle sur Terre.
Les « indigènes de Vénus », ont disparu ou ont été intégrés à la population normale il y a environ 50 à 80 ans.
La Fédération maintient un verrou spatial sur Vénus, qui fait partie du même complexe que la Terre, comme une « annexe » de la Terre. Vénus est une annexe de la Terre. La même chose avec les mêmes problèmes, c’est comme si c’était une Terre bis . La base principale de la Fédération sur Vénus est le vaisseau biosphère Varena, sœur identique du Viera présent ici en orbite terrestre. Ce sont de petits vaisseaux biosphères de seulement 811 km de long sur 300 km de large, en forme de coin ou de grand triangle (et non pas sphérique comme les grands vaisseaux biosphères).


(Les petits vaisseaux triangulaires qui volent autour de la Terre et qu’il est courant de voir sont d’origine humaine, rétro conçus et de la famille TR : TR-3A, TR-3B, TR-4 et autres.

Mais d’innombrables races utilisent le triangle. Mais celui que l’on voit avec du plasma rouge dans chacun des 3 coins est d’origine humaine).

Robert : Et j’imagine que l’oxygène y est identique à la Terre ?

Swaruu : L’oxygène y est meilleur que sur Terre. Vénus est la meilleure planète pour la vie humaine.

Robert : Ok. Mais ne sont-ils pas en 5D sur Vénus ? Il n’y a pas de bandes de Van Allen. Il n’y a pas de bandes de Van Allen sur Mercure non plus, non ?

Swaruu : Non, ce sont des planètes 5D.

Robert : Comment les humains peuvent-ils vivre sur Vénus ? Auraient-ils une ouverture de conscience et de la télépathie ?

Swaruu : Pas de problème. Au contraire, les « élites » y vont pour se ressourcer.

Robert : ADN activé.

Swaruu : Oui, naturellement. C’est en grande partie pourquoi les Rothschild et autres momies comme G. Sorrows ne meurent pas, car ils y vont pour leur « lifting ».

Gosia : Est-ce qu’ils veulent revenir ici plus tard ? Mais il a été dit qu’après avoir vécu en 5D, on ne veut pas revenir sur Terre.

Swaruu : Bien sûr que non. Sauf si vous êtes un milliardaire arrogant qui veut dominer le monde. Beaucoup s’y cachent. Toute cette  » élite  » qui disparaît, dont on dit qu’elle a quitté la Californie… toute cette  » élite  » qui voyage mystérieusement en Antarctique. Tu sais maintenant ce qu’ils font !

Robert : Qu’est-il arrivé aux humains indigènes ? Étaient-ils comme les Scandinaves ici sur Terre ?

Swaruu : Ils se sont mêlés à la population normale, qui ne se compte pas en millions.

Robert : Et il n’y a pas de reptiles là-bas parce qu’ils ne peuvent pas vivre en 5D, n’est-ce pas ? Quelle langue est parlée là-bas ? Ont-ils une religion ? Tout le monde a la puce ?

Swaruu : Oui, il y a des régressifs en 5D mais pas les mêmes ou avec la même dynamique de contrôle que sur Terre. Ils sont là en utilisant un véhicule humain (comme le corps de Sorrows).
Quelle langue ? Plusieurs langues, mais toutes basées sur les langues terrestres. Principalement l’anglais. Religion : La même que sur Terre, mais tordue.
Concernant les puces : Ils n’en ont pas besoin comme celles dont on vous parle, sous la forme d’un grain de riz sous la peau. Ils utilisent des nanopuces avancées ou des poussières intelligentes (également déjà présentes sur Terre).

Gosia : Ok, merci. Une chose n’est pas claire pour moi. Donc ce ne sont pas vraiment des ETs là-bas… c’est une planète prise en charge par la Cabale. Les humains sont-ils importés là-bas ? Ou y a-t-il aussi des Vénusiens de souche ? Et comment sont les Vénusiens authentiques sans influences humaines ?

Swaruu : Oui. J’ai omis cette information pour des raisons que vous comprendrez progressivement. Tu n’étais pas prêt pour cela ou je pensais que tu pourrais croire que j’étais fou. Ces gens sont aussi plus humains. Ils ont été implantés là depuis la Terre. Il y a une partie qui peut causer des problèmes, c’est que la Cabale cache les données au grand jour, ou du moins elle le faisait. Ce sujet est hautement classifié. Il va de pair avec la disparition de nombreuses personnes dans les années 1960. Voici ce qui se passe : le programme spatial secret ou SSP a été utilisé à la fin des années 1950 et au début des années 1960 à des fins d’invasion de la population vénusienne. Le projet, désormais top secret avec des documents classifiés, était appelé « Opération Venus Haven ».

Il s’agit d’une opération de guerre menée par le Pentagone en août 1959. La surface de Vénus a été divisée en parties désignées comme des territoires portant le nom de la Cabale. Le projet se poursuivit jusqu’en 1972-75 peut-être. La guerre du Vietnam était en partie une couverture ou une distraction pour une guerre plus importante en cours qui se déroulait au même moment. La conquête de Vénus. Et c’est pourquoi la guerre du Vietnam devait être très longue, car elle correspondait à la durée de l’autre guerre. Le Vietnam ne justifiait que les dépenses et les vies perdues. Il a servi de diversion ou d’excuse pour les ressources monétaires et le personnel militaire. Une excuse pour justifier les dépenses et les morts de soldats.
Ce n’est pas que la guerre du Vietnam n’a pas eu lieu, bien sûr qu’elle a eu lieu, mais c’était aussi une distraction – une couverture pour les opérations sur Vénus par le SSP.

Robert : Comment se sont-ils laissés conquérir ?

Swaruu : Parce que comme toujours, la Cabale est venue avec des armes qu’ils n’avaient pas, ils n’étaient pas aussi avancés qu’Adamski le prétend.

Robert : La surface de Vénus est-elle plus grande que celle de la Terre ? Est-ce qu’ils ont tué les Vénusiens ?

Swaruu : Non, elle a la même taille, mais elle contient plus de surface de mers. Oui, ils ont été tués pour la plupart.

Gosia : Combien y en avait-il ?

Swaruu : Environ 60 000 000.

Robert : C’était une civilisation holographique ?

Swaruu : Oui, mais avec peu d’avancées technologiques, vulnérables à une invasion de l’extérieur, exactement comme cela s’est passé.

Gosia : Quelles armes ont été utilisées ?

Swaruu : Tout ce qui était à portée de la Cabale, y compris les tanks et les fusils d’assaut M16. Plus que tout, la même technologie qui a été utilisée au Vietnam parce que le combat était contemporain.

Gosia : Mais ce que je ne comprends pas, c’est comment ils ont pu faire passer tant de gens en 5D… des soldats etc… ? Et ensuite les renvoyer sur Terre en 3D à nouveau ? Tous activés ? Parce que pour faire ces guerres, j’imagine qu’ils avaient beaucoup de gens qui travaillaient pour eux.

Swaruu : De la même façon que le programme Apollo a été développé. Tout est compartimenté, et vous ne pouvez pas voir l’ensemble depuis une position particulière. Beaucoup de soldats qui ont combattu là-bas et les fournitures de guerre, les avions F-4 / A-6 / A-4 etc., etc., les hélicoptères du type HU-1 Huey et AH-1 Cobra, sont classés comme perdus au combat au-dessus du Vietnam quand ils ont été emmenés sur Vénus. La population de Vénus n’était pas très nombreuse et n’était pas technologiquement développée. Ils étaient des cibles faciles, il ne fallait pas tant d’hommes.

Robert : Quel âge aurait Vénus par rapport à la Terre ?

Swaruu : C’était différent, mais c’est comparable à l’attaque d’une planète en progrès de type Grèce antique.

Robert : Mais spirituellement très élevée, je suppose.

Swaruu : Oui, c’est pourquoi j’ai choisi la Grèce antique. Beaucoup d’avancées spirituelles mais peu de technologie.

Robert : Donc l’humanité serait coupable de génocide avec une autre civilisation non terrestre.

Gosia : Ce n’est pas l’humanité, j’imagine. Ce sont les reptiles.

Swaruu : C’est juste que, Gosia, l’humanité en tant que race n’existe pas. L’humanité en 3D est un condensé ou un mélange d’innombrables races extraterrestres utilisant essentiellement la même combinaison biologique.

Robert : Mais comment se fait-il que les humains aient filmé les autres alors qu’ils étaient en 5D ?

Swaruu : Parce que, comme je vous l’ai déjà expliqué à propos de la 5D, les humains emportent la 3D avec eux en tant qu’êtres 3D de basse fréquence, fabriquant leur monde au fur et à mesure qu’ils avancent. Rappelez-vous, les gens sont la Matrice. Si quelqu’un est la Matrice, il l’emmènera avec lui partout où il ira. Ils sont la Cabale, les mêmes qui font la guerre sur Terre. Les mêmes.

Gosia : J’ai une question concernant la combinaison biologique humaine. Vous dites que la race humaine n’existe pas en tant que telle, je comprends… mais comment cela s’accorde-t-il avec la race lyrienne ? Je pensais que les humains étaient des Lyriens. Leurs descendants.

Swaruu : Oui, mais c’est la base de la création de ce que l’on appelle le « bio-suit » ou le corps humain. En tant qu’êtres humanoïdes 3D, ils sont les seuls à exister. Génétiquement modifiés par manipulation de la conscience et par manipulation directe en laboratoire avec le soutien des fréquences lunaires génératrices de 3D pour supprimer la connexion des humains avec la Source originelle. Parce que s’ils avaient une connexion totale, ils réactiveraient leur ADN, effaçant les modifications qui leur ont été faites en laboratoire. Pour cela la suppression des fréquences.

Gosia : Quel laboratoire ? Tu veux dire la matrice 3D de la Lune ?

Swaruu : Plusieurs au cours des siècles, pas seulement un. Nous avons déjà dit que le contrôle de l’esprit est la façon dont les changements sont faits, ou les changements artificiels sont cimentés.

Gosia : Alors, quelle est la place des laboratoires ?

Swaruu : Non, pas en tant qu’espèce. Pas en laboratoire. Cependant, au cours de l’histoire, des changements ont été effectués en laboratoire, mais comme vous le savez, ils sont naturellement inversés. La seule façon de les empêcher de s’inverser est de maintenir les humains dans un état vibratoire bas. Même aujourd’hui, des choses sont faites en laboratoire, mais elles ne définissent pas l’espèce entière.

Gosia : Les reptiles, oui ?

Swaruu : En grande partie oui. Il n’y a aucun doute que des changements ont été faits en laboratoire. Mais ce ne sont pas les changements qui définissent l’espèce.
Ce sont des changements isolés ici et là sur des milliers d’années.

Robert : De quels changements parlons-nous ?

Swaruu : Du passage de Lyrien à humain.

Robert : C’est-à-dire, est-ce qu’on va en régression ?

Swaruu : Ce n’est pas une régression, c’est un changement.

Robert : Mais dégénératif ?

Swaruu : D’un certain point de vue oui, pour les humains oui, le changement est négatif. Le plus grand changement est que le corps humain a été conçu pour être un récipient pour de multiples âmes qui viennent avec des exigences différentes selon l’espèce à laquelle elles appartenaient auparavant. C’est pourquoi je ne les vois pas comme une espèce. Mais comme une combinaison biologique.

Gosia : J’aimerais savoir si d’autres races ET ont participé à ces projets de laboratoire avec les Reptiles ? Pour préparer cette combinaison biologique ?

Swaruu : On dit que la plupart d’entre eux n’ont PAS participé. Ce n’est que lorsque la matrice 3D était déjà là que les autres races ont commencé à entrer sur Terre pour faire l’expérience d’être humain.

Robert : Ok. Pour en revenir à Vénus, seule la Terre a les bandes de Van Allen, non ? Pas Vénus ?

Swaruu : Seulement la Terre. Vénus n’a PAS de lune. Mars non plus, puisque Phobos et Deimos sont des bases, des vaisseaux en forme de rocher, les plus courants, ou de la forme la plus courante.

Robert : Ceux du SSP ont colonisé d’autres ?

Swaruu : Ils étaient sur le point de s’emparer de Karistus. Ils ont établi des bases sur Mars en militarisant 1/3 de Mars. Mars est maintenant divisée en 3 secteurs hautement militarisés avec des frontières qui font paraître bien pâle la frontière entre la Corée du Nord et du Sud. 3 secteurs de taille égale. L’un Reptile / Cabale de la Terre, l’autre Mantis, le dernier Maitre ou Grands Gris.

Robert : Mais quelle implication les Reptiles avaient-ils avec Vénus ? Nous savons que les Reptiles sont sur Mars. Mais sur Vénus aussi ? Sous terre ?

Swaruu : Ils sont militairement sous terre dans des DUMB sur Vénus. Oui, avec la technologie pour maintenir la fréquence.

Gosia : Est-ce qu’ils essaient là-bas d’abaisser la fréquence en 3D aussi ? Ou est ce quelque chose qui ne peut être fait technologiquement que depuis la Lune ?

Swaruu : Ils ne peuvent pas car ils n’ont pas la matrice lunaire. Ils le font avec la technologie de la tour Guen et le HAARP vénusien. Mais c’est insuffisant et ils ne peuvent vivre qu’à l’intérieur d’une combinaison biologique humaine, ou dans des DUMB spéciaux.

Gosia : C’est pourquoi ils s’intéressent au bio-costume humain. Ils peuvent sortir à travers elle vers d’autres points de l’Univers.

Swaruu : C’est vrai Gosia. Le bio-costume humain est essentiel pour les reptiles et les autres races rétrogrades ou régressives, sans le corps humain ils ne peuvent pas aller loin ou habiter certaines planètes.

Robert : Et sur Vénus, savent-ils quelque chose de la Terre ?

Swaruu : La population en général ne connait pas l’existence de la Terre. La Terre pour eux est un endroit avec des gaz toxiques et très froid parce qu’elle est plus éloignée du soleil. Ou ce genre d’ordures qu’ils leur vendent. Ils ont une dynamique différente du contrôle mental, parce qu’ils viennent d’être envahis et ils essaient de vendre l’histoire qu’ils ont été « libérés » comme l’Irak, l’Afghanistan et ainsi de suite.

Gosia : Tout cela me paraît si étrange… parce qu’ils sont encore en 5D. Je pensais qu’en 5D ces types de manipulations et de situations ne sont plus possibles. Ou qu’elles ne sont pas courantes.

Swaruu : Oui, c’est possible mais avec une méthodologie différente. La 5D n’est pas une densité d’amour total, c’est un zoo.

Robert : Le SSP était-il interstellaire ? Mais avait-il la technologie Warp ? Comment sont-ils allés sur Vénus ? Seulement par des portails ? Où étaient ces portails ?

Swaruu : Ils n’avaient pas de Warp au début, puis sur de petits vaisseaux. Les grands de la SSP avaient la propulsion ionique et d’autres formes, mais c’est une propulsion à basse vitesse comme 60% de la vitesse de la lumière.
Les portails sont un problème et ils se trouvent dans de nombreux endroits. Il y en a d’anciens en ruines (c’est pourquoi ils ont envahi l’Irak, pour s’emparer des portails) et il y en a des modernes, dans la zone S-4 51, 28, 34, sous le Pentagone, sous Norad Cheyenne Mountain. Et même dans certains bâtiments spéciaux. Ils sont difficiles à trouver et à détruire. Ils sont dans les DUMB’s en particulier, très profondément enterrés sous terre.

Gosia : Tu as dit qu’ils ne s’échappent que par des portails. Mais s’ils peuvent « occuper » le corps humain… ils peuvent prétendre être les gentils et aller n’importe où dans l’Univers de cette façon, non ?

Swaruu : C’est exactement ça.

Gosia : Et que veulent exactement ces reptiles ? Pourquoi ne restent-ils pas heureux au même endroit ?

Swaruu : Parce que se répandre est leur instinct. « Nous avons besoin d’espace pour respirer. » Citation : Hitler 1938

Robert : Ok. Nous avons dit que Vénus n’avait pas de lunes ou de bandes de Van Allen, mais j’imagine que comme toutes les autres planètes, elle a une forme toroïde. Avec ses deux cavités nord et sud.

Swaruu : Toutes les planètes ont cette forme, car c’est ainsi qu’elles ont été formées. Ils sont comme des cellules, également toroïdes. Avec deux cavités nord-sud, oui. Vie intraterrestre, etc. Comme n’importe quelle autre planète.

Dialogue avec Anéeka :

Gosia : Anéeka, les soldats qui sont allés là-bas, savaient-ils où ils allaient ? Et savaient-ils où ils étaient ? Quand ils sont revenus, n’était-il pas dangereux de les laisser en liberté ?

Anéeka : On ne peut pas le savoir avec certitude et je me suis posé la même question. La plupart des terrains sur Vénus ressemblent au Vietnam en termes de climat et de végétation. Il est très possible qu’ils aient été emmenés là-bas et qu’ils aient pensé être au Vietnam. Quant à la population indigène, il est possible qu’ils ne soient pas entrés en contact direct avec elle, mais c’est de la spéculation. Le problème avec cette théorie est que la population de Vénus était plutôt nordique avec une apparence alfratano-latino et non orientale comme au Vietnam.
Cependant, lors de nombreuses opérations du personnel militaire au Vietnam, des rencontres avec des ennemis d’apparence nordique dotés d’une technologie étrange sont rapportées, mais cela est officiellement expliqué comme des rencontres avec des conseillers et une aide militaire russe au Nord-Vietnam-Hanoi.
Des contacts sont également rapportés avec des êtres combattants d’apparence non humaine, congruents au Yautija qui aurait inspiré le film Predator de 1986. Il est rapporté que des hélicoptères Huey UH-1 ont été envoyés au Vietnam qui ne sont jamais arrivés là-bas et ont été envoyés à Vénus.

Le type de forces militaires envoyées au Vietnam n’étaient pas des forces normales, mais des opérations spéciales comme les Navy Seals et des unités d’élite de l’armée qui deviendront plus tard ce qui est aujourd’hui la Delta Force qui a été inaugurée au début des années 80. C’est-à-dire des soldats hautement entraînés et en petits groupes de 4 à 8 hommes. Similaire en mouvement aux opérations spéciales Hashmallim et Shinonim de Taygeta. J’ai tout structuré et documenté.
Il n’y a pas beaucoup de données sur ce qui se passe sur Vénus aujourd’hui. Elle est totalement dominée par la Cabale terrestre et est comme une succursale de la Terre. Mais le commandement et le contrôle de la Cabale est la Terre. Ils sont connus pour la traiter comme un lieu de villégiature d’été pour les super-élites qui utilisent des salles de saut pour s’y rendre (portails). Et ils ont complètement divisé la planète Vénus en donnant des noms cabalistiques aux îles et aux régions qui s’y trouvent, avec des noms comme Nouveau Kamtchatka, par exemple.

Je ne sais pas pourquoi ils sont différents. Il est possible qu’aujourd’hui on dise que cela est dû à autre chose. La carte correspond bien à la forme des îles, mais pourquoi chaque région est appelée ainsi, ça je ne peux pas le garantir. La forme de la carte est conforme à mes cartes de navigation. La position des îles est correcte.

Robert : Merci Anéeka. Comment se fait-il que la Fédération ait permis aux humains d’envahir Vénus en premier lieu, comment cela a-t-il été possible ?

Anéeka : Parce qu’ils ont eux-mêmes présenté l’invasion de Vénus n’étant qu’une variante de la Terre maintenue ainsi pour les mêmes raisons. C’est-à-dire que la Terre est une comme une parc à thème de formation pour les âmes, et Vénus en est un autre, lié et connecté mais différent.
La Cabale se déplace dans les dualités à un niveau déjà obsessionnel, étant donné qu’ils voient la Terre comme l’endroit où tout doit être maintenu en basse fréquence et Vénus doit être maintenue dans ce qui est, pour eux, un endroit idyllique pour les élites.

Le sujet de Vénus est difficile à comprendre tant il est extrême. Étant donné que, pour les humains, Vénus n’est qu’une planète d’acide et de hautes températures et les preuves scientifiques terrestres le confirment, mais dans une autre densité, c’est une planète tropicale paradisiaque.

Robert : D’autres humains vivaient dans une  » matrice idyllique  » sur Vénus ? Comment les humains sont-ils arrivés sur Vénus ? Seulement par des portails ? Et qui a fourni les coordonnées pour accéder à cette densité et à ce lieu ?

Anéeka : Oui, il y avait des  » indigènes  » là-bas, plutôt des Lyriens. Qui sont aussi arrivés là à cause de la grande expansion.
Ils y sont arrivés exclusivement par des portails, et entre autres, c’est à cela que servait la guerre du Vietnam, non seulement pour couvrir l’invasion de Vénus, mais aussi pour de nombreuses choses dans leur ensemble, comme la domination des réseaux de drogue dans la région et le contrôle de la population.
C’est un sujet très complexe, Vénus. Je sais que l’histoire que je raconte aujourd’hui, sera perçue comme impossible par les terriens.
Concernant les coordonnées du lieu, deux sources contenues dans des informations millénaires sous le contrôle de la Cabale et de sources de la Fédération également qui ont accepté ou même planifié l’invasion. Il s’agit d’étendre la Matrice 3D, parce qu’aujourd’hui sur Vénus il y a des hôtels 5 étoiles et des boîtes de nuit, des yachts Jet Ski, et toutes sortes de sports nautiques, exactement les mêmes que sur Terre, mais seulement les gens très impliqués dans la Cabale, les « élites », peuvent y accéder. Ce qui est incompréhensible pour la population moyenne de la Terre.
Il est dit que « l’élite » s’échappe sous terre et c’est pourquoi ils ne peuvent pas détruire l’humanité car cela les affecterait aussi. Ils ne s’échappent pas seulement sous terre, même avec les grandes installations qui sont là, mais ils se déplacent à travers des portails vers leur deuxième planète Vénus, et leur troisième planète (Mars).

Robert : Et pourquoi ne vont-ils pas sur Vénus au lieu d’embêter la Terre ?

Anéeka : Parce qu’ils la veulent. Ils sont envahissants.

Gosia : Une autre question. Vénus est en 5D. Comment ce contrôle de la Cabale a-t-il réussi à se produire là aussi ? Les manifestations humaines y sont aussi parvenues ? Ou bien la Fédération elle-même contrôle-t-elle aussi Vénus ?

Anéeka : C’est exact. La même Fédération contrôle Vénus en passant par la Terre. Mars est plus compliqué. Oui, c’est la pagaille là-bas. Il y a un autre vaisseau biosphère andromédan nommé Varena en orbite vénusienne en ce moment même, tout comme le Viera ici. Ce sont des vaisseaux jumeaux, de petites biosphères triangulaires, pas sphériques comme les grands vaisseaux andromédans.

Robert : Comment étaient les Vénusiens ? Étaient-ils tous d’une seule race ? Pas comme sur Terre où il y en a plusieurs.

Anéeka : Oui, mais en tant qu’humains plus humains. Sur Terre, ce qu’ils appellent races ne sont que des couleurs et des variantes d’une même race. Cela, comme Swaruu l’a expliqué, n’atteint même pas le statut de race parce que c’est artificiellement modifié, mais pas comme le disent les tablettes sumériennes.

Il n’y avait pas beaucoup de différence entre les Vénusiens et les humains. Du point de vue de la Terre, les gens voient Vénus comme une autre planète, lointaine et étrange. Du point de vue stellaire et pour nous, ce sont des planètes très proches, extrêmement proches, 80% ou plus des espèces végétales et animales sont identiques. Elles ne sont pas éloignées. Comme vous le verrez, tout est perception.
Même Phaethon ou la planète Alfrata Alpha Centauri A – 1 est presque égale à la Terre. Vous pouvez la voir avec une lentille très élargie, vous verrez que ce coin de la Galaxie est tout connecté et que tout est très proche, en parlant des espèces et de leur évolution, des planètes et des soleils eux-mêmes.
Dans la galaxie, il y a des choses très étranges qui diffèrent complètement de ce que l’on considère comme normal sur Terre, tout existe, semblable comme différent. Mais pour être différent, il faut aller un peu plus loin. Ou regarder à l’intérieur de ces mêmes planètes, mais dans des endroits isolés. Pour cela, il n’est même pas nécessaire de quitter la Terre, il suffit de faire la même chose, de chercher dans des endroits étranges, comme chez les Amazones, au Congo belge ou sous les océans, ou dans des cavernes profondes.

Robert : Anéeka, sais-tu pourquoi ton collègue, je crois qu’il s’appelle Thorel ou quelque chose comme ça…

Anéeka : Le grand, oui. Son nom est en fait Thorel. Mais il utilisait le nom de Thor le Vaillant. Aujourd’hui il y a une campagne pour discréditer le fait qu’il était réel.
… pourquoi disent-ils qu’il vient de Vénus ?

Anéeka : Parce qu’il l’a dit.

Robert : Et pourquoi a-t-il dit qu’il venait de Vénus ? Par sécurité ?

Anéeka : Je ne sais pas pourquoi exactement mais comme un moyen d’infiltrer le système, comme une partie d’eux du Pentagone. Oui, pour la sécurité on pourrait dire.

Robert : Mais à cette époque la Vénus était déjà envahie ou pas encore ?

Anéka : Pas encore. Ce qui s’est passé avec Thor le Vaillant s’est passé de 57-58 à 60-61 et l’invasion de Vénus a eu lieu de 65 à 72. C’est très trouble, cette histoire. J’ai même détecté des efforts pour discréditer la seule vraie photo de lui. Cet événement se déroule dans la salle de réunion de l’USS Eldridge. Le même destroyer de l’expérience Philadelphia. (!)

Robert : Et que faisait-il là-bas ? Est-ce qu’il leur donnait de la technologie ?

Anéeka : Il m’a aidé, oui. Parfois sans le savoir. Pour avoir cru qu’il y avait un « bon » côté.

Robert : Anéeka, qu’est-il arrivé à ce vaisseau ? A-t-il disparu ? Est-il allé dans une autre densité ? Est-il vrai qu’il s’est dématérialisé ?

Anéeka : L’Eldridge. Il était encore en service, il a été remodelé. Et ensuite vendu à la casse. Et oui, c’est vrai. Il est passé à une autre densité, mais plusieurs fois, parce que la première expérience était en octobre 1943 et là Valiant Thor est sur le navire vers 1960. Ils ont créé un portail autour d’elle.

Robert : Et quelque chose a mal tourné, n’est-ce pas ?

Anéeka : La première fois, oui. Mais il y a eu d’autres fois.

Robert : Pas plus tard ?

Anéeka : Plus tard, non. Le problème était qu’il s’agissait d’un portail à faible énergie pour la masse instable du vaisseau, non uniforme et avec des fréquences chaotiques. Cette technologie est perfectionnée et en service sur les sous-marins de classe Los Angeles et de classe Virginia. Oui, il est allé dans un autre endroit, de la même manière que les vaisseaux stellaires, en changeant la fréquence moléculaire, mais ils l’ont fait de manière désordonnée et avec peu de technologie, provoquant un désastre et de nombreux morts à bord.

Ils y ont mis des générateurs d’électromagnétisme qui ont enveloppé tout le vaisseau, comme les vaisseaux spatiaux, mais ils ne connaissaient rien à la modulation de fréquence. Ils ont seulement créé beaucoup d’électromagnétisme sur le vaisseau et c’est tout, ce qui a fait sauter le vaisseau à un autre endroit, on ne sait pas où, mais d’après ce que j’ai compris, ce n’est pas une seule pièce qui est allée à un autre endroit, mais plutôt des parties ou des endroits différents, c’est pourquoi on rapporte qu’il y avait des équipiers à moitié dans le métal du pont du vaisseau et d’autres choses horribles.

Ils ont utilisé le même principe consistant à envelopper un vaisseau dans un cocon électromagnétique toroïdal pour que la fréquence dominante le déplace (ou lui donne l’invisibilité), mais ils n’avaient aucune idée de l’importance de la modulation contrôlée de cette fréquence.

Robert : On dit que l’équipage est devenu invisible aux yeux des autres.

Anéeka : Oui, dans une autre densité, de manière chaotique.

Robert : La densité ou la chronologie ?

Anéeka : Les deux sont entrelacés, inséparables, les densités et les lignes de temps.

Robert : C’est comme la conscience et l’Ether, non ?

Anéeka : Oui, vous ne pouvez pas voyager dans l’Ether (voyage dans l’hyper espace) sans voyager aussi dans le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.